Communication de nos partenaires

Grand Magus – Triumph and power

Le 7 mars 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Fox Skinner - Basse / JB Christoffersson - Guitares, Chant / Ludwig Witt - Batterie.

Style:

Heavy / Doom metal

Date de sortie:

31 janvier 2014

Label:

Nuclear Blast

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Envoûtant !

Résumer en un mot le nouvel album de Grand Magus serait pourtant tellement réducteur mais c’est encore avec ce terme qu’il est le plus juste de le décrire.
« Triumph and power » s’inscrit dans cette lignée de heavy metal chers à des groupes comme Manowar, Manilla Road, Dio, Judas Priest, Black Sabbath ou même Bathory dans son époque épique.
Epique, oui, voilà un mot qui sied bien à ce nouvel album du trio suédois !
En huit titres plus deux interludes instrumentales, Grand Magus revisite un heavy metal typé très eighties avec de forts relents seventies accentuant un côté stoner pas désagréable.
Car Grand Magus, depuis leur quatrième album « Iron will » (2008), laisse de côté le côté le plus doom des premiers opus pour laisser place à une musique toute aussi lourde et non dénuée de puissance.
Cette fois-ci, le côté viking prend une certaine ampleur notamment lors des interludes instrumentales traditionnelles « Arv » et « Ymer », ainsi que lors du final et sans doute le morceau le plus épique « The hammer will bite » qui n’aurait pas dépareillé sur « Twilight of the Gods » de leur(s) compatriote(s) de Bathory.

Dans une tendance dominante, les riffs sont lourds, mid tempo et laisse transparaître ce côté guerrier inhérent au style de Manowar.
Car c’est bien de la bande à DeMaio dont on pense régulièrement à l’écoute de cet album : ainsi « Steel versus steel » ou « Fight » aurait presque pu se retrouver sur un des albums de Manowar entre « Hail to England » et « The metal kings », même constat pour « Dominator », les montées dans les aigus d’Eric Adams en moins, ou lors des plus rapides et plus courts « Holmgång » et « The naked and the dead ».

Et le son est à l’image des compositions : épaix, lourd, puissant… Bien aidées d’ailleurs par une maîtrise des instruments, à l’image de l’ex-Spiritual Beggars JB Christopffersson, qui se fend de quelques solis bien sentis qui savent rester dans le ton de morceau sans en rajouter ! Un basse forte, vrombissante, alourdissant l’ensemble à l’instar de « Triumph and power » ajoute une intensité aux titres et que dire de cette batterie avec un Ludwig Witt cognant très fort des tempis tout en retenue.

Bref, Grand Magus nous revient deux ans après une très réussi « The hunt », confirme le virage amorcé depuis 6 ans tout en rajoutant quelques petites nuances impalpables transformant un bon album en un excellent album.
Old school, clichéesque, pas original pour deux sous mais absolument sans prétention sinon celle de passer 42 minutes de pur régal dans un style que Manowar ne sait hélas plus pratiquer.
Qu’importe, Grand Magus relève le défi haut la main.

Envoûtant, qu’on vous dit !

Tracklist :

1. On Hooves of Gold (5:24)
2. Steel Versus Steel (5:19)
3. Fight (4:06)
4. Triumph and Power (4:52)
5. Dominator (4:20)
6. Arv (Instrumental) (1:57)
7. Holmgång (3:38)
8. The Naked and the Dead (3:02)
9. Ymer (Instrumental) (2:54)
10. The Hammer Will Bite (6:54)

Site officiel : http://www.grandmagus.com/
Myspace : http://www.myspace.com/grandmagusrocks
Facebook : http://www.facebook.com/grandmagusofficial
Twitter : https://twitter.com/GrandMagusBand

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green