Communication de nos partenaires

Grand Illusion – Brand New World

Le 25 décembre 2010 posté par METALPSYCHOKILLER

Line-up sur cet Album


Per Svensson : Chant, Claviers
Peter Sundell : Chant, Guitare
Ola af Trampe : Guitare
Anders Rydholm : Guitare, Basse, Claviers
Christian Sundell : Batterie

Style:

Hard FM/AOR

Date de sortie:

21 Mai 2010

Label:

AOR Heaven

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller): 5 / 10

En introduction, voilà divers petits éléments bien sympathiques à vous délivrer. Libre à chacun d’entre vous par la suite de se faire son idée, et d’en tirer où pas des conclusions plus où moins judicieuses. Premier point : « Grand Illusion » était le septième album studio de Styx, sorti en 1977, et devenu premier album triple platine de la bande tout en squattant le top 10 de l’époque durant des lustres. Second point : Nocturnal Rites est un très bon combo suédois -(Umeå)-de Power mélodique officiant depuis deux décennies avec succès. En 2005, la bande à Johnny Lindkvist sort un opus d’excellente facture et dénommé « Grand Illusion ». Parallèlement, ce qui sera notre troisième point, cette appellation de « Grand Illusion » est celle choisie comme dénomination par un combo de Växjö nous offrant depuis 1997 un AOR/Hard Rock parfois sympathique et ayant dorénavant à son crédit quelques albums dont ce dernier « Brand New World ». Ne voulant pas en discuter avec Paul et Mickey, permettez moi juste de vous suggérer d’aller jeter un œil sur les deux covers de ces releases.. Une grande illusion commune n’est ce pas ?

Ceci mis à part, le combo s’est offert un léger break de cinq années avant un come back et la ponte de cette nouvelle offrande. Nos gars sont des vieux de la vieille ayant bourlingué, c’est un fait ; mais l’étiquette « Hard Rock » leur étant accolée est un pur leurre. Cherchez plutôt du coté Hard Fm/ AOR, Rock mélodique voir même Pop Rock pour avoir un réel ciblage de leur musicalité. Du pur eighties à la Toto et consorts dont le titre d’introduction « Never Find Her Alone »en sera le plus viscéral et saisissant résumé. Une mélodicité aguicheuse, du riff aseptisé soft accrocheur, un refrain acidulé réitéré outrancièrement, des chœurs mielleux et kitschs, jusqu’au break et solo typique… Sans faiblesse et sans échappatoires ; le genre de titre que l’on se surprend immédiatement à siffler voir brailler à tue tête. Les satellites suivants, « All Out Of Love » puis un plus énervé « 157Th Breakdown » navigueront dans la même veine, mais déjà l’intérêt se voudra plus relatif. On tombera dès lors par la suite dans un pur condensé de caciques et poncifs du genre dont le fil rouge paraitrait être de caler et claquer tous les ingrédients usités il y a trente ans. Le problème étant que les mélodies proposées ne parviendront jamais à nous convaincre de par leurs béatitudes, telle une « Emily » à la Bon Jovi véritable purge progressive laxative, et cet inéxorable leitmotiv à proposer des compos sans prises de risques et tellement entendues.

Une guimauve sirupeuse s’égrainant sans temps forts, soit. Mais un tableau qui ne s’avérera pas totalement noir au final. Car au niveau orchestration et arrangements musicaux ce « Brand –Old- World » ne souffrira d’aucuns manquements. Nos musiciens maitrisent leur affaire d’une part, et de l’autre les apports de guests participatives rajouteront un peu de lustre à l’ensemble, un soupçon de baume au cœur. S’y colleront donc les guitaristes Tim Pierce, Mike Slamer, Roger Ljunggren, Danny Jacob, Kjell Klaesson à l’acoustique, et le batteur Gregg Bissonette… Tout ce beau monde ayant officié au gré de leur pérégrinations passées avec des Alice Cooper, Meat Loaf, David Lee Roth, Toto et Bon Jovi, –Tiens, comme on se retrouve-, mais aussi des George Michael, Seal et Michael Jackson !!! Notez d’ailleurs que la tracklist s’agrémentera lors de la commercialisation finale de l’album d’une treizième plage, « Search For Light », ou officiera Demon Kakka (j’en vois qui sourient !!!) le chanteur du groupe japonais Seikima II. Une belle cerise sur un gâteau sans trop de saveur si ce n’est celle de la caricature sans éclats. Un album comme il en a été délivré des dizaines de milliers durant ces trente dernières années, et qui ne donnera satisfaction –et encore parcimonieusement- qu’aux aficionados du genre…

Myspace : http://www.myspace.com/gisweden
Site Officiel : http://www.grand-illusion.se/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green