Communication de nos partenaires

Glorior Belli – Gators Rumble, Chaos Unfurls

Le 3 janvier 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • J. : chant, guitare
  • S. : basse
  • JHM : batterie
  • Q. : guitare

Style:

Stoner Black Metal

Date de sortie:

29/10/2013

Label:

Agonia Records

Note du Soilchroniqueur (Arno):7.5/10

 

Hormis le fait que je ne savais pas que Paris était une zone marécageuse, si aujourd’hui Down jouait du Black Metal, il s’appellerait Glorior Belli. C’est certes un peu réducteur et ne rend pas totalement justice à l’originalité de cette formation mais c’est le sentiment premier qui m’envahit lorsque j’en écoute. En effet, depuis 2005, les Français emmenés par J. n’ont eu de cesse d’orienter leur musique vers le Stoner mais, attention, pas le gentil du désert de Kyuss, plutôt celui du Bayou, du Baron Samedi, du Vaudou, etc.Glorior Belli nomme cela « Le Blackout Blues », genre qui rallie l’authenticité des musiques afro américaines ou des Caraïbes à la noirceur viscérale du Black Metal.
Pas de changements majeurs avec ce nouvel album, Gators Rumble, Chaos Unfurls allant même encore plus loin que ses prédécesseurs dans ses orientations musicales. Cela signifie donc que le Southern Rock se fait plus présent alors que le Black Metal est, lui, en très net recul. On en retrouve bien de-ci de-là (« Wolves At My Door », « I Asked For Wine, He Gave Me Blood ») mais la dominante du disque est indéniablement bluesy (« Le Blackout Blues », « Backwoods Bayou »), avec un chant plus gras qui a su se mettre au diapason de ces nouveaux climats musicaux. Par conséquent, vous pourriez très bien avoir aimé The Great Southern Darkness et ne pas accrocher à Gators Rumble, Chaos Unfurls, ce qui sera d’autant plus le cas si vous êtes allergiques à DownCrowbar ou Corrosion Of Conformity. En revanche, si les poulets décapités cuisinés façon cajun, c’est votre truc, aucune contre-indication, cet album est fait pour vous. De plus, le groupe n’a pas renié la noirceur de ses racines, l’album baignant dans une atmosphère poisseuse de fièvre jaune, une ivresse d’alcool de contrebande, voire une tension sexuelle proche du rituel initiatique. Une franche réussite pour Glorior Belli qui poursuit son chemin, contre vents et marécages.

 

 

Tracklist :
1 : Blackpowder Roars
2 : Wolves At My Door
3 : Ain’t No Pit Deep Enough
4 : A Hoax, A Croc !
5 : From One Rebel To Another
6 : I Asked For Wine, He Gave Me Blood
7 : The South Will Always Know My Name
8 : Le Blackout Blues
9 : Backwoods Bayou
10 : Built For Discomfort
11 : Gators Rumble, Chaos Unfurls

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green