Communication de nos partenaires

Flashy Entrance – Tolérance Zéro

Le 24 février 2015 posté par Lusaimoi

Line-up sur cet Album


  • Guile : chant, growl
  • Gab : guitare, chant
  • Fél' : guitare
  • Arnault : basse
  • Tyboh : batterie

Style:

Métalcore

Date de sortie:

14/01/14

Label:

Autoproduction/Dooweet

Note du SoilChroniqueur (Lusaimoi) : 5,5/10


Vous connaissez l’histoire de cette bibliothèque qui s’enfonce doucement mais sûrement dans le sol à cause d’un oubli de l’architecte n’ayant seulement pas tenu compte du poids des livres dans ses calculs ? Un petit oubli qui fout tout à l’eau et condamne le monument. Cela tient un peu de la légende urbaine, même si quelques recherches permettent de trouver des noms, comme la Librairie Principale de l’Université d’Indiana ou la Bibliothèque Universitaire du Nebraska, mais rien de bien concret. Alors, vous connaissez ?
Oui, bon, tout cet étalage de culture acquise dans une sitcom à la fin controversée pour dire quoi ?
Et bien simplement que parfois, un élément change tout. Il suffit d’un détail, un seul détail pour que tout s’effondre. On a beau mettre toute la bonne volonté du monde dans sa création, on a beau vouloir bien faire, en avoir les moyens même, un rien peut venir mettre son grain de sel et parfois  tout détruire.

Prenons l’exemple de Flashy Entrance, jeune groupe de Métalcore parisien formé en 2011.
Leur EP, Tolérance Zéro, démarre fort, avec de bonnes idées dès les premières secondes de « La Loi du Combat », une rythmique qui plaque et marque, aidée par un son en béton armé, impressionnant pour de l’autoprod’, qui rend la batterie un peu synthétique, mais qui correspond parfaitement au style pratiqué.
Il se dégage de ces premiers instants une énergie qui ne faiblit jamais. Les titres s’enchainent avec une efficacité qui doit faire plaisir en live. Lourdeur, rapidité et une technique qui ne s’efface pas derrière l’efficacité (« Quelques larmes pour te plaire », mais j’aurai aussi pu en citer un autre). On sent d’ailleurs très vite que, comme « Aucun bon Sentiment » par exemple, les morceaux sont taillés pour la scène. En même temps, avec 8 titres pour 25 minutes, Flashy Entrance ne prend pas le risque de se perdre dans des longueurs.
Mais ceci n’empêche pas aussi quelques insertions plus originales. Une atmosphère inquiétante bienvenue sur « La Loi du Combat », un passage surprenant sur « Tous les Mêmes », à la fois hypnotique par les guitares et assommant côté batterie. Une batterie qui fait d’ailleurs souvent son petit effet, comme sur le solo de « Perdre la Tête » où elle claque savamment.

Oui, énergie à revendre et belle efficacité, Tolérance Zéro ne manque pas d’atouts pour ceux qui ne sont pas allergiques au genre.
Pourtant, sans totalement détruire tout ça, un élément vient grandement perturber l’écoute. Cet élément, c’est le chant.
Si le scream et le growl restent efficaces – malgré un manque de coffre et d’articulation de ce dernier, pour un résultat proche du « brawbrowbrew » –, le chant clair, lui, montre vite ses limites après quelques secondes qui font illusion. Aucune haine envers l’utilisation de cet élément dans le Métal ou le Hardcore (certains de mes albums de chevet sont d’ailleurs détestés à cause de ça). Le problème, c’est qu’il affiche un réel manque de maturité, que ce soit dans le timbre – aigu, presque geignard –, que dans sa maitrise. On trouve en effet quelques fausses notes qui restent pardonnables, mais attaquent tout de même l’oreille sur plusieurs passages. On pourrait rapprocher cette voix de certains groupes de Rock français les plus adolescents, surtout que les paroles – en français – de jeunes rebellouilles restent dans la même optique, même si elle est sauvée du naufrage par sa fougue.
Le souci ne serait pas aussi grand – et un paragraphe entier sur le sujet aurait été de trop – si elle ne prenait pas une place aussi importante dans la musique de Flashy Entrance. Parce que chaque refrain de chaque titre est entièrement chanté en voix claire, ce qui, en plus de nous mettre en évidence les défauts évoqués ci-dessus, rend aussi le tout un brin redondant.

De bonnes idées, de la volonté et assez de hardiesse pour être convainquant en live, le tout corrompu par un seul élément qui, malheureusement, prend bien trop de place dans la musique. Néanmoins, pas de quoi totalement détruire ce Tolérance Zéro pour autant, ni de quoi condamner Flashy Entrance, car le groupe est encore très jeune, mais de quoi espérer bien plus pour une prochaine offrande.

 

Tracklist:

1. La loi du combat
2. Quelques larmes pour te plaire
3. Dans le noir
4. Perdre la tête
5. Vivre sans vie
6. Jamais rien ne change
7. Aucun bon sentiment
8. Tous les mêmes

 

Facebook : https://www.facebook.com/FlashyEntrance

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green