Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Jean Baptiste Foliguet: Chant
Nicolas Léard: Guitare et chœurs
Kévin Laymand : Guitare et chœurs
Audrey Groensteen : Claviers
Alexandre « Sacha » Gneouchev : Basse
Antoine Epardeau : Batterie.

Style:

Metal Atmosphérique

Date de sortie:

27 Mars 2012

Label:

Auto Prod

Note de la Soilchroniqueuse (Gwenn): 6,5/10

 

Elder’s Tales est un projet composé de pas moins de 6 personnes. Basés autour d’une imagination débordante, du mystère de la nuit et du rêve, la poésie, l’histoire et l’amour des mots sont au centre de cet album nommé pour le coup « A Dreamer’s Fantasy ». Le fantasme d’un rêveur. Avec un tel concept on s’attend à quelque chose de très atmosphérique et c’est ici le cas. Chacun sait qu’il est difficile de se faire une petite place bien à soi dans le monde des gros du Metal Atmosphérique et ma foi, avec ces 5 titres plutôt bien écrits et bien produits, nul besoin de s’inquiéter pour l’avenir du groupe qui a toutefois, nous le verrons, encore des choses à pousser pour arriver à toucher cette lune qu’il convoite tant.

L’Art Work est absolument superbe. C’est une alliance entre des nuages mystérieux qui forment une trouée laissant passer étoiles et croissant de lune. Des tons violines, sombres mettent en valeur une belle lumière qui ne peut qu’appartenir au domaine du rêve. Le logo d’Elder’s Tales est également quelque chose à souligner, totalement symétrique verticalement comme horizontalement, du plus bel effet.

Une très jolie intro, « Opening the Sky » vient démarrer l’ensemble. Bien sentie, dans l’univers que veut faire partager, et très inspirée, alliant rythmique traditionnelle et atmosphère tribale. L’auditeur plonge ensuite dans le vif du sujet avec « Borderline » et découvre, par là même, la voix de Jean-Baptiste, très juste, bien placée avec une puissance suffisante, mais parfois cachée sous les instruments. L’ensemble du morceau est très cohérent. La voix cependant, il faut s’y faire. Que lui manquerait-il ? Un chouia de growl peut-être ce qui apporterait sans doute profondeur et force à cet album. Mis à part ce point, force est de constater que musicalement, cela déborde d’énergie et c’est juste. « Black Sun » me paraît, dès le départ, être le morceau le plus abouti, le plus personnel. Un début en délicatesse, une magnifique association de styles et une architecture qui méritent l’attention. La présente des claviers aigus est très intéressante ici, très maîtrisée.

« The Son of a Crow » est également un titre qui démarre sous le thème de l’émotion. Une balade où la voix se pose bien, plus calme. Le final et ces claviers clairs retiendront encore l’attention ici malgré un ensemble un peu attendu, un peu classique. Mais c’est toujours efficace. L’album se clôt avec « The Galleon of Credence » plus sombre et mystérieux mais encore une fois, Elder’s Tales maîtrise parfaitement ce type de rythmiques un peu lentes et inattendues… que la vélocité pure et dure qui se fait alors plus classique. Ce dernier morceau est une réussite.
Afin de conclure sur cette découverte, pas de soucis, un groupe à soutenir dont on attendra avec impatience la suite. Deux titres vraiment prometteurs comme « Black Sun » et « The Galleon of Credence », Elder’s Tales fera des heureux dans le monde atmosphérique et riche du Metal. Sachez aussi qu’il faut aller les voir : ils ont déjà fait la finale du Fallenfest du 23 Juin 2012 à la Cigale, surveillez la suite !

Site officiel : www.elderstales.com

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green