Communication de nos partenaires

Disgorge – Necrholocaust

Le 26 septembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Edgar Garcia : guitare
  • Guillermo : batterie
  • Antimo Buonnano : chant, basse
 

Style:

Brutal Death Métal Gore Grind

Date de sortie:

10 février 2003

Label:

Xtreem Music

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10

Une précision utile compte tenu du nombre important d’homonymes : il s’agit ici du Disgorge mexicain, sans doute le pire de la liste. En effet, le bien nommé Necrholocaust est un nouveau sommet de putréfaction, de saloperies, de perversions et d’ignominies. Il y a ceux qui fantasment sur de la belle lingerie et ceux qui écrivent des textes sur des gang bang d’orphelines handicapées, des sodomies pratiquées sur des enfants morts, la torture génitale ou encore des jeux familiaux à base de vomi et de matières fécales. Je sais, c’est immonde mais que voulez-vous ? On parle de Gore Grind ici, pas du dernier Children Of Bodom !

Bien sûr, la musique est au niveau des prétentions artistiques de ses compositeurs : bestiale, bourrine à en crever, idiotement technique, l’excès étant encore un substantif insuffisant pour décrire la musique de ce trio de pervers, la chanson titre étant un parfait résumé de ce dont Disgorge est capable.
Pourtant, de cet amas infect, quelque chose d’irréel jaillit. Tout est tellement extrême, du jeu de batterie délirant au chant sub-guttural, que l’on franchit les limites de l’horreur pour entrer sur le territoire de l’émerveillement. En effet, que trois types partageant le même goût de l’immonde décident de mettre leur inspiration macabre au service du Brutal Death, c’est pour nous la chance inespérée de voir les limites de l’audible repoussées au-delà de nos espérances les plus folles.

Si ce n’est clairement pas le genre d’albums que j’écoute tous les jours, j’avoue prendre un certain plaisir à le mettre tout en visionnant un bon film gore sans le son, cela décuple le traumatisme. En tous cas, il me semble impensable d’ignorer plus longtemps cet album : le vertige et la nausée comme disait l’autre.

Tracklist :
1 : Boiling Vomit Through My Veins
2 : Excremential Lust
3 : Goremassacre Perversity
4 : Macabre Realms of Inhuman Best
5 : Necrholocaust
6 : Ravenous Funeral Carnage
7 : Rise the Pestilence
8 : Sodomic Baptism

Facebookhttps://www.facebook.com/Disgorge.BandOfficial

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green