Communication de nos partenaires

Desecresy – Stoic death

Le 31 janvier 2016 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Tommi Grönqvist : instruments / Jarno Nurmi : chant

Style:

Death metal

Date de sortie:

1er novembre 2015

Label:

Xtreem Music

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 10/10

 

Une pochette rouge (« Arches Of Entropy », 2010), puis une bleue (« The Doom Skeptron », 2012), puis une verte (« Chasmic Transcendence », 2014) et là, ce monochrome violet (« Stoic Death », 2015) toujours aussi atypique dans le genre musical pratiqué : le Death Métal.

L’esthétique adoptée par Desecresy peut dérouter mais elle est finalement parfaitement raccord avec l’étrangeté de la musique.
En effet, si l’on est bien obligé de parler de Death Métal lorsqu’on évoque les Finlandais, il faut quand même bien insister sur le fait qu’il ne s’agit pas de n’importe quel Death : pas le truc vite fait, le tout venant médiocre pratiqué par des musiciens qui jouent la carte de l’extrême parce que jouer aux durs habillés de noir ça plaît aux filles. Ceux-là, qu’on les oublie rapidement et qu’ils arrêtent d’encombrer les bacs. Desecresy, c’est autre chose, c’est différent, c’est mieux, c’est incomparable. Il y a dans chaque composition cette angoisse larvée, ce truc indescriptible qui me confirme ce que j’avais pensé suite à l’écoute de « Chasmic Transcendence » : avec Purtenance, Desecresy est la meilleure formation actuelle en ce qui concerne le mid-tempo poisseux, l’ambiance plombée et le sentiment de désespoir absolu.
« Stoic Death » m’apparaît même encore plus obscur que son prédécesseur, plus massif, plus compact. Pourtant, rien n’a changé : la production est toujours aussi particulière, spectrale, les rythmiques toujours aussi pesantes, le chant toujours aussi sourd mais les morceaux me semblent encore plus étranges que par le passé dans leur mélange de lourdeur et d’envolées fantomatiques du fait de ces arpèges incessants, le jeu de batterie encore plus aléatoire (les parties de « The Work of Anakites » par exemple), bref le groupe est monté d’un cran dans le bizarre tout en conservant sa personnalité.
« Stoic Death » est un vrai tour de force, peut-être l’album Death Métal de l’année me concernant tant son originalité met à mal tous les besogneux du genre.

 

Parfait.

 

 

    Tracklist :
    01 : Remedies of Wolf’s Bane
    02 : The Work of Anakites
    03 : Passage to Terminus
    04 : Abolition of Mind
    05 : Sanguine Visions
    06 : Funeral Odyssey
    07 : Cantillate in Ages Agone
    08 : Unantropomorph

    Facebook : https://www.facebook.com/pages/Desecresy/244902242257521

    Retour en début de page

    1 Commentaire sur “Desecresy – Stoic death”

    1. pingback pingback:
      Posté: 2nd Fév 2016 vers 22 h 59 min
      1
      Les news de cette semaine (au 02 Février 2016) | Soil Chronicles

      […] : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/nawather-wasted-years -Desecresy (Death Metal) : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/desecresy-stoicdeath -Spektr (Black Metal indus) […]

    Laissez un commentaire

    M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

    Markup Controls
    Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green