Communication de nos partenaires

Desecresy – Chasmic Transcendence

Le 8 novembre 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Tommi Grönqvist : instruments
  • Jarno Nurmi : chant
 

Style:

Death Métal

Date de sortie:

15/04/2014

Label:

Xtreem Music

Note du Soilchroniqueur (Arno):8,5/10

 

De façon générale, à l’exception de Children Of Bodom et Korpiklaani, j’ai un a priori très positif lorsqu’un groupe est finlandais. Alors vous pensez si la découverte de Desecresy m’a transporté de bonheur, sentiment complètement paradoxal si l’on tient compte de la noirceur ultime du Death Métal délivré par le duo sur Chasmic Transcendence, leur troisième album.
Rien qu’à regarder la pochette, qui me fait penser à une espèce de version morbide des effets spéciaux du film Tron ou à la Matrice en glauque, je sens qu’il va se passer un truc, que ce ne sera pas forcément très propre mais que cela fera du bien, impression confirmée dès « The Ethereal Bane ». Musique pesante, obscure, rustre, avec pourtant ce petit quelque chose qui fait toute la différence et qui permet à l’album de se démarquer haut la main de la concurrence engluée dans le conformisme.
Cela tient peut-être au son caverneux, au sentiment global de putréfaction, à la lenteur sinueuse de la majorité des titres où les rythmiques poisseuses se mélangent à quelques arpèges venus d’ailleurs, à la voix unique de Jarno, un larynx en putréfaction, bref autant d’éléments qui, une fois mis bout à bout, font de Chasmic Transcendence un disque excellent de la première note à la dernière.
Qu’on ne s’y trompe pas, Desecresy ne joue pas la carte du Funeral Doom et des morceaux à tiroir car en moyenne tout est dit en trois minutes. Cela dit, les quatorze titres s’enchaînent tellement bien que l’on a finalement l’impression d’écouter une seule et même excellente composition de laquelle jailliraient à l’occasion des monstres lovecraftiens (« Cyclonic Mass Consumptor », « Climber Of The Sky »), des accélérations qui laissent dans leur sillage une senteur de charnier, le tout parsemé d’ambiances spectrales hallucinées.
Rejetant la technique, la complexité et le beau, Desecresy compose une musique abyssale, un Death Métal sombre, habité par le malsain, dominé par des rythmiques écrasantes et qui, à l’instant où j’écris ces lignes par un matin froid et pluvieux, m’apparaît comme la formation idéale pour entrer dans la dépression hivernale. Un tel album, c’était inespéré.

 

 

Tracklist :
1 : The Ethereal Bane
2 : Shattered Monuments
3 : The Denied Legacy
4 : The Eye Of Death
5 : Cyclonic Mass Consumptor
6 : Sons Of The Burning God II
7 : Celestial Intoxication
8 : Climber Of the Sky
9 : Hibernant Orbs
10 : Travellers Of Forbidden Planes
11 : Voracious Mass
12 : Waters Of Neptune
13 : Infinite Halls
14 : Autumn Of Souls

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green