Communication de nos partenaires

Offending – Human Concept

Le 21 janvier 2011 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Jesus The Butcher: chant
  • Gropoil: guitare
  • Cyriex: guitare
  • Yoni: basse
  • V.R.: batterie

Style:

Death Metal Laboratory

Date de sortie:

Octobre 2010

Label:

Deepsend Records

Note du Soilchroniqueur (LGWAG) : 8/10

Offending ne passe plus inaperçu dans le milieu du Death Metal. Ce groupe ne date pas de la dernière pluie. Formé en 2002, par Gropoil (guitare) et Vincent (Batterie) qui recrutèrent Marco (Chant), Macabus (guitare) et Gelo, le groupe était à la base un métal agressif basé sur les influences de Cannibal Corpse ou encore Sepultura.

En 2004, le groupe sort sa première démo 4 titres fin 2005. Cette autoproduction est le résultat d’une activité déjà intense puisque le groupe a parcouru les scènes françaises aux côtés de formations telles que Killers, Genital Grinder, Necropsy, I.O.S.T., Breakdust, Prophecy (U.S.A.), Godlesstruth (République Tchèque),…

Une deuxième démo en 2007 nommée The Destruction of the Human Spirit annonce l’album « Human Concept », sorti en septembre 2010 et signé par un label américain, Deepsend Records, un label qui aime décidément bien les Français puisque les Américains s’étaient déjà occupés de l’album de Diluvian (groupe de death métal de besancon). Mixé et masterisé par Neb Xort (Drudenhaus Studio : Anorexia Nervosa, Necroblaspheme, Reverence, Ultra Vomit, Asmodée,…), il s’agit d’un concentré de brutalité sombre et efficace.

Pour infos, le groupe a récemment fait une tournée aux côtés du groupe Seven Gates (groupe mâconnais de Death Metal) lors du Suffering Concept Tour 2010, ou encore aux côtés du groupe Withdrawn, ou the Arrs.

La pochette de l’album est digne d’un album de death métal, une atmosphère sombre (sans sourire), une expression de la mort, de l’engloutissement par la terre, un peu comme une insertion dans les profondeurs lugubres. Donc, aucune opposition avec la musique que l’on va trouver sur l’album. Pour capter l’attention des fans de vrai death metal (Cannibal Corpse, Morbid Angel, Suffocation, Vile, Hate Eternal,…), les influences sont nombreuses.

Aucun doute n’est possible, nous avons bien affaire à quarante minutes de pure violence, à quelque chose de sombre qu’à un sentiment de gaité. Mais le groupe démontre bien qu’il connait son sujet. Certains morceaux se terminent par contre de manière un peu « raides », voir un peu trop courts, ils mériteraient d’être plus longs. Une très grande puissance transmise notamment par la batterie compense un peu la voix. On attend mieux de la voix par moment.

A noter également qu’Offending réutilise tous les titres de sa démo The Destruction Of The Human Spirit sortie il y a trois ans plus « Devil’s Covenant » tiré de sa première offrande éponyme (2005).

Les fans de Headbanding trouveront leur place lors des lives du groupe. Mais aussi en écoutant l’album chez eux, pour se motiver surtout. Un album à ne pas mettre entre toutes les mains, mais entre celles de personnes qui ont l’oui ouvert au death metal. Le groupe se projette dans l’enregistrement du prochaine album.

Site:

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green