Communication de nos partenaires

Deep In Hate – Origins Of Inequality

Le 30 avril 2011 posté par METALPSYCHOKILLER

Line-up sur cet Album


Math : Chant
Vince : Guitare
Flo : Guitare
Kapute : Basse
Bastos : Batterie

Style:

Brutal Death

Date de sortie:

Avril 2011

Label:

M & O Music

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller) : 7 / 10

 

Allez, je vous l’avoue, je me rappelais du « Payback Time » issu du premier opus « Only The Strongs Survive » des Deep In hate et de ce clip démoniaque visible sur Youtube ! Donc forcément entre remaniements de line up et après quatre années écoulées, la signature chez le label frenchie qui monte m’avait interpellé. Le M & O Music du sieur Alexandre, est en effet la structure de diffusion et promotion qui actuellement s’étoffe aussi bien quantitativement que qualitativement si l’on s’en réfère aux dernières sorties des 6 :33, Fluxious et autres « Seed From The Geisha ». Autant vous dire donc que ce nouveau Scud des franciliens devant forcément donner dans le brulot, je me l’attendais de pied ferme.

Après la sempiternelle intro, -ici robotisée-, n’apportant comme souvent dans les releases actuelles pas grand chose si ce n’est une mise en place malsaine de chape de plomb, nos cinq hexagonaux vont envoyer d’emblée dans le poudrage sévère. « Legions Of The Weak » s’avérera en effet et sans conteste le highlight de cette offrande. Une maçonnerie en béton armé, un matraquage en règle à rapprocher de la veine franco française stephanoise de leurs ainés les Benighted, et le meilleur exemple du potentiel de Deep In Hate. Ambiance oppressante, massive, corrosive et véritable incitation au headbanging frénétique et déjanté, les cinq hexagonaux donnent d’emblée dans le dantesque. Un Deathcore/Brutal Death, technique, puissant, violent, malsain, lugubre et mécanique ; profitant de surcroit sur cette plage de chœurs criards typés…Black !

Les ogives suivantes seront du même acabit mais cependant un ton légèrement au dessous. Pas évident après avoir lâché d’emblée dans la perfection de se maintenir sur la crête de la vague de l’assentiment. Le fil rouge restera inexorablement le frénétisme de l’artillerie lourde faisant passer les orgues de Staline pour des rafales de pets de nonnes d’une part. Et de l’autre, des riffs saillants et incisifs ne s’estompant que pour cracher des soli ciselés et recherchés encore plus dissonants que ceux d’un thrasheux King Kerry de qui vous savez. Une galette qui défilera donc vitesse grand V mais n’évitera point trop au final l’écueil de la redondance que ne suffira pas à effacer le seul ambiant et volatile « Virtual Supremacy » délivré en arpèges.

Au final, les adeptes inconditionnels de ce sous style Metal extrême se régaleront incontestablement et ce d’autant plus que la production est sur mesure et aux petits oignons. Personnellement, malgré le professionnalisme et la maturité affichés tout au long de la track, une certaine linéarité amenuisera mon appréciation d’ensemble. Un sentiment naissant d’itération qui n’effacera pas cependant l’excellence du titre éponyme ou d’un sublime « Seven Days Of The Tallion » mais m’engendrera un traitement auditif à dose homéopathique. Pour être franc du collier aussi bien avec vous qu’avec les membres du combo, le tout au taquet commence à me blaser… N’empêche que « Payback Time » ou « Legions Of The Weak » c’est du lourd !!!

 

Myspace : http://www.myspace.com/deepinhate

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green