Communication de nos partenaires

Deathraiser – Violent Aggression

Le 14 juillet 2012 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Thiago – Guitares, chant
  • Ramon - Guitares
  • William – Batterie
  • Junior – Basse

Style:

Thrash metal old school

Date de sortie:

15 mars 2011

Label:

Xtreem Music

Note du Soilchroniqueur (Mealfreak) : 8/10

La photo promo dans le livret montre des gamins d’à peine vingt ans arborant des t-shirts d’Hypnosia, Razor, Demolition Hammer ou le « Arise » de leurs compatriotes brésiliens Sepultura. Voilà qui situe d’entrée le décor : on n’aura pas droit à du doom ou du neo metal mais bien de thrash résolument old school à la croisée des groupes représentés.

Comment résumer ces 27 minutes pour dix titres en deux mots ?  « La claque » !

Les gamins, là, on ne peut pas dire qu’ils s’emmerdent à vous coller des plans hyper sophistiqués, ni de remplissage, ni de passages progressifs… Rien de tout ça : on parle de thrash, de thrash et de thrash. Hyper speed du début à la fin, ils ont au moins le mérite de nous avoir sorti un des albums les plus intenses depuis longtemps. Chant thrash des plus écorchés à situer entre Mille Petrozza (Kreator), Mikael Castervall (Hypnosia) ou Tom Van Dijk (Dead Head) ; soli à la Kerry King voire Trey Azagthoth ; riffs hyper speed tout le long et batterie réglée sur « ultra speed » du début à la fin… de quoi faire passer Violator pour un groupe de doom, excusez du peu ! Hormis quelques petites intros sonores ou vocales, il n’y a aucun temps mort : ça speede du début à la fin, ça tabasse sans relâche tout au long de l’album.

Alors effectivement, on peut reprocher le manque de variations d’un titre à l’autres, mais ils s’en foutent : ils voulaient, toutes proportions gardées, créer leur « Reign in blood » à eux avec leur niveau à eux, ils y sont parvenus mais on peut regretter un côté monotone après deux écoutes, surtout au niveau de la batterie, désespérément monocorde. Les dix titres sont également écrits sur un même schémas, les refrains souvent prévisibles, quelques chœurs rapides au même moment, le titre du morceau hurlé lors du refrain. Tout ceci est somme toute aussi basique qu’heureusement diaboliquement efficace.

Finalement, il a été de bon ton de ne faire un album que de vingt-sept minutes : un, voire deux titres de plus et bon nombre auraient décroché. Pour le prochain album, un peu de variété dans les morceaux ne nuira pas, bien au contraire.  En revanche, les fans de violentes agressions sonores, qui dévaste tout sur son passage, sans temps morts, seront aux anges. Ces mêmes qui se régaleront dans les pogos et autres moshpits lors de leurs prestations en concert…

Et là, si jamais je dois me retrouver à photographier ce groupe en live, je demande des primes de risques conséquentes : faut pas déconner non plus !!!

Twitter : http://twitter.com/deathraiser666
Myspace : http://www.myspace.com/deathraiser666
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Deathrais … 3345257461

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green