Communication de nos partenaires

Death Penalty – Death penalty

Le 15 août 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Gaz Jennings - Guitares
  • Michelle Nocon - Chant
  • Frederick Cosemans - Batteur
  • Raf Meukens - Basse

Style:

Heavy / Doom metal

Date de sortie:

08 novembre 2014

Label:

Rise Above Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

 


Il y a des gens, comme ça, qui ont la bougeotte : des bourreaux de travail. Passer six mois sans aller en studio ou sur les planches ? Impensable !
Prenez Gaz Jennings par exemple : dès 1985, on le voit dans Acid Reign jusqu’en 1988, année où il fonde Cathedral avec un Lee Dorian qui venait de se barrer de Napalm Death après la sortie de l’EP « Mentally murdered » (1989) pour ne le quitter que l’année dernière avec la fin du groupe.
Pas grave, vas-y que je te reforme un groupe dans la foulée : il s’entoure de la charmante Michelle Nocon (Bathsheba, ex-Serpentcult) pour le chant, du batteur Frederick « Cozy » Cosemans (Serpentcult, Skulltorch) et du bassiste Raf Meukens (Torturerama, ex-Gorath) et voilà Death Penalty qui déboule !
Un single « Sign of times » voit le jour en juillet 2014 et l’album éponyme sera en bacs en novembre prochain.

En dix titres pour 52 minutes de musique, Death Penalty nous offre une sorte de croisement entre les défunts Cathedral (les chiens ne font pas des chats) un rien plus énervé – moins doom, quoi, quoique – Black Sabbath, Witchfinder General et un Sacrilege pour l’ambiance générale et le chant clair féminin.

En même temps, quand ton groupe porte le nom du premier album de Witchfinder General, il ne fallait pas s’attendre à du hard FM ou à du neo metal. Là on parle bien de heavy metal, occulte, à tendance doom, avec la lourdeur chère à Black Sab’ et quelques lignes mélodiques propres à Candlemass, mais n’omettant pas tout ce qui faisait le charme de la NWOBHM de « dansl’temps ».

Car en effet, Death Penalty lorgne du côté des années 80, immanquablement !
Un titre comme « Immortal by your hands » se veut relativement véloce avec une rythmique plombé et une énergie de tous les instants, avec un refrain imposant permettant une nouvelle fois la comparaison avec Sacrilege. Les riffs de « Children of the night » et de « She is a witch » sont fortement à la sauce Sabbathienne, tout en lourdeur et en puissance.
Le rapide « Eyes of the heretic » propose des riffs de guitare qui feront immédiatement penser aux débuts d’Iron Maiden.

Mais toutes ses incursions dans le heavy metal n’occultent pas le fait que ce premier album éponyme de Death Penalty reste implacablement doom, avec des riffs et des rythmiques en béton armé, avec un chant clair féminin contrastant avec la lourdeur occulte de l’ensemble.

« Death penalty » se veut clairement un album de doom tout ce qu’il y a de plus traditionnel, Jennings laissant de côté les penchants psychédéliques propres à Cathedral.

Pas prise de tête pour deux sous et pas loin d’être passionnant !
Hautement recommandé !

Facebook https://www.facebook.com/DeathPenalty82
Facebook https://www.facebook.com/riseaboverecords

 

Tracklist :

1. Grotesque Horizon (0’48)
2. Howling at the Throne of Decadence (5’50)
3. Eyes of the Heretic (5’14)
4. Golden Tides (5’51)
5. Into the Ivory Forest (4’31)
6. Children of the Night (6’36)
7. The One That Dwells (2’38)
8. She Is a Witch (7’51)
9. Immortal by Your Hand (5’03)
10. Written by the Insane (8’24)

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green