Communication de nos partenaires

Death Angel – The evil divide

Le 25 mai 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Rob Cavestany - Guitares
  • Mark Osegueda - Chant
  • Ted Aguilar - Guitares
  • Damien Sisson - Basse
  • Will Carroll - Batterie
  • Guest : Andreas Kisser - Solo sur "Hatred United, United Hate"

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

27 mai 2016

Label:

Nuclear Blast Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Huitième album pour Death Angel, le troisième sous ce line up.

Un nouvel album des Californiens est toujours un petit évènement en soi, tant le capital sympathie et le statut culte du groupe sont énormes et ce, depuis le début de leur histoire grâce à un premier album (« The ultra violence » en 1987) qui aura marqué le thrash metal d’une empreinte indélébile et par une suite de carrière quasiment sans faute.
Quand on sait que l’album qui a reçu l’accueil le plus mitigé est le pourtant réussi « Frolic through the park » (1988) si bon qu’on en raffole (merci Will), on se dit que le groupe a quand même fait un sacré parcours.
« Que » huit albums en presque trente ans sous le nom de Death Angel, dix, si on met dans le lot les deux albums sortis sous le nom d’un The Organization plus hard rock / heavy metal que thrash entre 1991 et 1995 que les membres restants du groupe ont fondé après le départ de Mark Osegueda, qui reviendra en 2001 pour une seconde vie de Death Angel…

Seuls rescapés du line up originel, Mark Osegueda et Rob Cavestany entretiennent la flamme par des albums franchement excellents et des prestations live à couper le souffle.
Death Angel, qu’on ne l’inclusse pourtant jamais dans un « Big Four » malgré une qualité musicale indéniable, continue son petit bonhomme de chemin en nous assénant des albums de grande classe.
Si le précédent « The Dream calls for Blood » était en deçà des attentes des fans, force est de constater que cette nouvelle offrande est carrément une baffe bien assénée avec le plat de la main.

Et bim, « The Moth » démarre et on a droit à notre lot de bon thrash, à la technique irréprochable comme le quintet sait si bien nous le démontrer album après album.
Certes, l’urgence de « The ultra Violence » n’y est plus : l’insouciance de ce groupe d’adolescents de l’époque – qui avait pourtant défrayé la chronique par une maîtrise technique impressionnante – a fait place à une maturité indéniable sans toutefois plafonner, on sent que le groupe en a encore sous la semelle et ne demande qu’à nous le prouver.
Bref, d’entrée, Death Angel place la barre très haut avec ce qui va sans doute être le morceau d’ouverture des prochains concerts, histoire de faire mal d’entrée.
Inutile de préciser que les pogos et autres circle pits vont se déchaîner immédiatement quand ce titre sera joué.
Et la suite n’est pas piquée des vers non plus : les grosses claques impitoyablement thrash comme « The Moth », « Cause for Alarm », « Father of Lies », le court et particulièrement efficace « Hell to pay », « Hatred united, united Hate » sur lequel Andreas Kisser vient nous placer un solo dont il a le secret, l’énorme « Breakaway » et ses chœurs assassins, « Electric Cell » et son solo incroyable, le très Exodus « Let the Pieces fall » sont légion et sont autant d’invitations à secouer la tête en rythme et dans tous les sens. Et, intelligemment placés, des mid tempo ravageurs avec « Lost » ou le nerveux et tout en retenue « It can’t be this » histoire de casser la dynamique de l’album et donner encore plus de relief à 45 minutes de thrash hautes en couleurs.

A l’écoute de ce petit brûlot, on passe un putain de moment bien thrash avec lequel Death Angel a bien l’intention de concourir pour le meilleur album thrash de l’année.
Et malgré une sacrée concurrence cette année, « The Evil divide » pourrait se placer assez haut dans ce classement.

 

Tracklist :
1. The Moth (4:38)
2. Cause for Alarm (3:22)
3. Lost (4:57)
4. Father of Lies (5:05)
5. Hell to Pay (3:12)
6. It Can’t Be This (4:16)
7. Hatred United, United Hate (feat. Andreas Kisser) (5:17)
8. Breakaway (4:01)
9. The Electric Cell (4:38)
10. Let the Pieces Fall (5:47)

Site officiel : http://deathangel.us/
Myspace : http://myspace.com/deathangel
Facebook : http://www.facebook.com/deathangel
Instagram : http://instagram.com/deathangelofficial/
ReverbNation : https://www.reverbnation.com/deathangel
Twitter : http://twitter.com/deathangel
Youtube : http://www.youtube.com/deathangelofficial

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green