Communication de nos partenaires

Dead Can Dance – In concert

Le 16 mai 2013 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Lisa Gerrard : Chant, Instruments divers
  • Brendan Perry : Chant, Guitare, Instruments divers
  • Astrid Williamson : Piano
  • David Kuckhermann : Percussions
  • Jules Maxwell : Claviers
  • Dan Gresson : Batterie
  • Richard Yale : Basse

Style:

Beauté absolue… en live

Date de sortie:

Avril 2013

Label:

[PIAS] Recordings

Note du Soilchroniqueur (MetalFreak): 10/10

 

En août 2012 sortait l’incroyable et tant espéré « Anastasis », le bien nommé, suite à la résurrection du groupe légendaire.
Oui, Dead Can Dance remettait le couvert avec une Lisa Gerrard et un Brendan Perry comme on ne les avait plus entendus depuis des lustres, et surtout ensemble.
Inutile de revenir sur la beauté absolue de cet album qui aura unanimement ravi les fans toutes époques confondues, la simple relecture de la chronique d’« Anastasis » (ici http://www.soilchronicles.fr/chroniques … -anastasis ) permettra d’en savoir plus sur l’avis et le ressenti d’un chroniqueur lambda certes, mais également d’un fan.
De toutes façons, le seul fait de savoir que l’entité Dead Can Dance était de nouveau active suffisait à leur bonheur, alors que dire quand ils sortent un tel chef d’œuvre ?

La tournée qui suivait était sold out, un moindre mal ! L’attente était grande, énorme, limite inespérée.
Quoi de plus normal que de mettre sur CD un des nombreux shows d’une tournée qui est toujours à l’heure actuelle en train de continuer ?
Déjà, sur les seize titres du double digipack, on a droit à la totalité des huit titres de « Anastasis » judicieusement disséminés tout au long du show avec en point d’orgue le monumental « Return of the she-king » en dernière position : on regrettera juste que ce n’est pas un concert dans sa continuité à cause de quelques blancs entre les morceaux… enfin soit !
Quatre autres titres sont tirés d’un peu partout dans la carrière du groupe : « The host of Seraphim » de « The serpent’s egg », « Ubiquitous Mr. Lovegove » de « Into the labyrinth », « Nierika » de « Spiritchaser », « Rakim » et « Sanvean » inédits de « Toward the within », et on a droit à trois inédits « Lamma bada », « Dreams made flesh » et « Song to the siren » chanté par Brendan Perry jamais enregistrés en studio par Dead Can Dance.
Le principe d’enregistrer en live des inédits ayant déjà été faits par le groupe sur le live « Toward the within » (1994) : en effet, sur les 15 titres que ce live comprenait, seuls 4 faisaient partie des albums antérieurs.

Et force est de constater que tout l’ensemble se fond merveilleusement dans l’ensemble, Dead Can Dance a cette capacité à transformer une set list de morceaux très différents et de les homogénéiser dans un show tout en le rendant féerique au possible.

On adhère, on adore et c’est la toute la force du groupe : arriver à transcender leur musique pour en faire un tout d’une beauté… absolue, captivante pour l’auditeur.
Inutile d’en dire plus : la musique de Dead Can Dance ne se raconte pas : elle s’écoute, elle se vit !

Un must de plus de leur part.

 

Site officiel : http://www.deadcandance.com/
Myspace : http://www.myspace.com/deadcandance
Twitter : http://twitter.com/#!/DCDmusic
Facebook : http://www.facebook.com/DeadCanDanceOfficial
Brendan Perry : http://www.brendanperry.com/
Lisa Gerrard : http://www.lisagerrard.com/

 

  • Tracklist :
  • CD1 :
  • 01 Children of the sun
  • 02 Anabasis
  • 03 Rakim
  • 04 Kiko
  • 05 Lamma Bada
  • 06 Agape
  • 07 Amnesia
  • 08 Sanvean
  • CD2 :
  • 01 Nierika
  • 02 Opium
  • 03 The host of Seraphim
  • 04 All in good time
  • 05 Ubiquitous Mr. Lovegrove
  • 06 Dreams made flesh
  • 07 Song to the siren
  • 08 Return of the she-king
Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green