Communication de nos partenaires

Dalkhu – Lamentation and ardent Fire

Le 17 septembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Kalki - Batterie
  • J.G. - Guitares, Basse
  • Lucerus - Chant

Style:

Black Metal

Date de sortie:

17 Septembre 2018

Label:

Godz ov War Productions

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Troisième album pour le désormais trio de Black Metal slovène Dalkhu, désormais signés chez Godz ov War Productions, eux qui ont sorti leur premier album Imperator (2010) en autoproduction, puis leur deuxième Descend… into Nothingness (2015) chez Sathanas Records. Un nouveau hurleur, Lucerus (Cordura, Cvinger), depuis l’an dernier à la place de Primož Ž, le retour du batteur originel Urban « Kalki » Klančnik et les voilà de retour avec ce Lamentation and ardent Fire qui ne dérogera pas à la règle de Dalkhu consistant à ne pas sortir de mauvais album.

Car si les deux premiers méfaits des Slovènes étaient bons, ce nouvel effort est carrément excellent tant le Black Metal pratiqué est d’une haine et d’une froideur telle qu’on se retrouve en plein milieu de la vague scandinave du début des nineties.

La musique de Dalkhu nous propose un Black Metal cru, sans concession, avec malgré tout une part belle aux mélodies et toute la panoplie de ce qui fait un bon album de Black Metal : des changements de rythmes, un chant haineux au possible, des guitares souvent rapides qui n’hésitent pas à passer au mid tempo pour mieux nous étouffer, des accélérations à nous coller au siège pour mieux nous achever, un soin particulier mis sur les arrangements pour mieux nous enfoncer entièrement dans des ténèbres à la noirceur désespérée…

En sept titres pour quarante-deux minutes de pur Black Metal, Lamentation and ardent Fire, même s’il ne révolutionne rien dans le genre, nous fait passer un pur moment de raw et mélodique Black Metal.

Avec un artwork signé Chris Kiesling (Misanthropic-Art) bien réputé pour la qualité de ses œuvres (Attic, Chapel Of Disease, Convocation, Alkemyst…) et une production aux petits oignons signée Magnuss ‘Devo’ Andersson (Funeral Mist, IXXI, Marduk, Ragnarok parmi une chiée d’albums, et aussi bassiste de Marduk) au studio Endarker en Suède, le trio ne s’est privé de rien pour nous assurer un digipack de qualité, tant visuellement que musicalement avec ce petit chef-d’œuvre de noirceur à la profondeur abyssale…

Et niveau noirceur, musicalement, ils nous la mettent profond, Dalkhu…

Tracklist :

1. Profanity Galore (7:44)
2. I am (7:37)
3. Rime (6:07)
4. A Race without Hope (3:16)
5. Gaps of Existence (6:33)
6. The Dead sleep with their Eyes open (4:51)
7. Night (6:42)

Playlist Bandcamp
Playlist Soundcloud
Page Myspace
Page Facebook
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green