Communication de nos partenaires

Cyrence – The hospital

Le 30 mars 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Tim Grathwohl – Chant, Guitares / Dominic Millett – Guitares / Chris Hammer – Basse, Choeurs / Thomas Goldberg – Batterie.

Style:

Thrash metal

Date de sortie:

27 mars 2015

Label:

Autoproduction / Metal Message

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10


Alors là oui !
Un EP de cette qualité, en autoproduction qui plus est, on en demande tous les jours.
Là, franchement, un album de Thrash comme celui-là, ça fait un bail qu’on n’en a plus eu à se mettre entre les oreilles.
Sans faire insulte à la tripotée de bons albums du genre qu’on a régulièrement dans nos platines, il faut reconnaître que cet EP « The Hospital », de toutes les 36 minutes qu’il dure, il n’y a absolument rien à jeter.
Certes, il n’est pas révolutionnaire dans le genre et le groupe Munichois nous ressort un bon mix de toutes ses influences, à commencer par Metallica, Megadeth ou Anthrax, voire Testament.
Excusez du peu !
Et il faut leur reconnaitre un sacré talent de composition : sur six titres (plus une intro acoustique) oscillant entre 4’30 et 7’30, le groupe nous montre toutes ses facettes avec un Thrash souvent rapide, parfois brutal, mais toujours suffisamment prenant pour ne jamais lasser l’auditeur.

L’intro acoustique nous donne une idée de calme avant la tempête et lorsque « Dystopia » déboule comme ça, sans transition ni crier gare, on est scotché au siège immédiatement !
Ca tabasse direct, un véritable uppercut en pleine face.
Et c’est ensuite que le groupe montre l’étendue de ses talents : speeder pour speeder est une chose, mais lorsque Cyrence se met à varier les plaisir avec des break plus Heavy, en laissant une grande part à la mélodie, ils deviennent carrément irrésistibles.
En six minutes, ils nous balancent tout le petit manuel du Thrash illustré en alternant passages rapides et plus Heavy, avec des musiciens qui ont la technique nécessaire pour avoir les moyens de leurs ambitions musicales. Et ce chant, éraillé et agressif à souhait, à l’image d’un James Hetfield des premiers albums de Metallica.
Et la suite ne démérite pas.
« This Life » suit et la tension ne baisse pas : sur ce titre une fois de plus bien rapide d’une précision diabolique, Cyrence prouve que le premier morceau n’était pas un accident de parcours et confirme tout le bien qu’on en a pensé.
Plus Heavy, moins rapide, non moins mélodique, « The Hospital » continue et montre le groupe sous une colère froide, contenue, qui ne demande qu’à s’exprimer brutalement. Clairement, ce titre, aux soli très mélodiques, est d’une pure beauté. Et lorsque le tempo s’accélère, ce n’est que pour mieux exprimer cette violence enfouie. Titre certes plus intimiste mais qui permet à l’auditeur d’apprécier ce talent d’écriture. Le titre est long mais les breaks sont assez bien travaillés pour que les presque sept minutes passent comme une lettre à la poste. Le chant se veut également moins Thrash pour se montrer plus Heavy, magnifiant un titre déjà réussi.
Véritable morceau de bravoure, les sept minutes et demi de « I Won’t Fall » sont un pur plaisir auditif.
Tantôt rapide, tantôt plus lent et mélodique, surtout très technique, ce titre porte à lui tout seul tout ce qu’on aime dans le Thrash. Le premier couplet sur lequel le chant entrecoupe quelques riffs rapides met tout doucement en place le morceau et c’est ensuite que les musiciens s’en donnent à cœur joie.
Les parties instrumentales sont assez longues, rapides, à tiroir, à la limite du Techno Thrash et le chant vient de temps en temps interrompre l’ensemble sur des parties plus lentes.
Le guitariste, lui, vient régulièrement nous placer un solo bien senti, toujours très mélodique, avec une technique au-dessus de la moyenne.
Du grand art.
« You Kill Me » fait place à un Thrash plus rapide et agressif : le titre se veut plus direct, plus accessible aussi et se veut parfaitement taillé pour la scène.
Quelques chœurs typiquement Anthraxiens viennent ponctuer un refrain qui sera repris en chœur par le public.
Le final « Purity Control », véritable bombe de Thrash proche de Sodom est le plus violent de l’EP et clôt magistralement un album réussi. Pogos assurés en live dès les premières secondes.
Le refrain est juste énorme et les soli grandioses.
Le break calmera un temps l’ensemble mais n’est là que pour nous balancer un refrain magistral après un nouveau solo. Indéniablement un titre qui pourrait bien faire partie de leurs hymnes avec une possibilité d’interaction avec le public.
Là, on s’en prend plein les oreilles et on ne peut s’empêcher de ressentir une certaine frustration lorsque l’EP se termine.
On en vient à regretter de ne pas avoir un album complet à se mettre sous la dent.

D’une qualité remarquable, « The Hospital » pourrait bien prouver au monde thrashisant que désormais, il va falloir compter avec Cyrence.
Et ça ne sera que mérité !

Vite vite la suite !!!!

Tracklist :

01. A New Begininng… (01:01)
02. Dystopia (05:56)
03. This Life (05:50)
04. The Hospital (06:47)
05. I Won’t Fall (07:22)
06. You Kill Me (04:28)
07. Purity Control (05:22)


Site officiel : http://www.cyrence.de
Facebook : https://www.facebook.com/cyrencerocks
Last.fm : http://www.lastfm.de/music/cyrence
Twitter : https://twitter.com/cyrencerocks
Youtube : http://www.youtube.com/user/cyrencerocks

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green