Communication de nos partenaires

Crucified Barbara – The midnight chase

Le 16 juillet 2012 posté par Son

Line-up sur cet Album


  • Ida Evileye - Basse
  • Nicki Wicked - Batterie, choeurs
  • Mia Coldheart - Guitares (lead), chant
  • Klara Force - Guitares, choeurs

Style:

Heavy metal

Date de sortie:

28 mai 2012

Label:

Verycords

Note du soilchroniqueur (Metalfreak) : 8/10

On ne va pas revenir sur les présentations de ces quatre suédoises, cela a été fait maintes et maintes fois : fondé en 1998, Crucified Barbara sort aujourd’hui son troisième album après « In distorsion we trust » en 2005 et « ‘Til death us do party » en 2009.

Ce « The midnight chase », précédé du single « Into the fire » sorti en mars dernier, montre les demoiselles sous leur côté le plus sombre et le plus heavy qu’elles n’ont jamais proposé depuis le début de leur carrière.

Après les avoir vues en première partie de American Dog à Mulhouse en 2005, j’ai eu la joie de les revoir cette année en tête d’affiche à Annecy et les deux shows n’ont vraiment rien eu à voir : elles ont gagné en maturité, en charisme, en prestation scénique et se sont vraiment endurcies, humainement et musicalement. C’est bien simple, à l’instar de leur nouvel album, le tout a gagné en maturité et en expérience, grâce notamment à l’enchaînement de concerts et de festivals depuis quelques années, ce n’est rien de le dire : à Annecy, elles ont fait un show du feu de Dieu et on a pu se rendre compte que les nouveaux titres proposés, non seulement passaient allègrement le cap de la scène mais se voyaient durcis considérablement en comparaison des deux premiers albums ! Ainsi, « Rock me like a devil », « Crucifier » et « Into the fire » ont eu l’accueil qu’ils méritaient malgré le fait que l’album n’était pas encore sorti.

De plus en plus proche d’un Motörhead sous amphétamines, les Crucified Barbara nous envoient d’entrée dans la tronche un « Crucifier » percutant à souhait : intro à la batterie et les riffs véloces et heavy s’enchaînent à la façon d’un Cycle Sluts From Hell qui aurait rencontré Lemmy un soir de cataclysme. Mia hurle sa rage jusqu’à s’époumoner et les riffs, plus tranchants, nous poussent immédiatement à secouer les cervicales.

Si l’impact provoqué eût un temps pu donner la sensation à l’auditeur de l’incident de parcours, l’efficace et bien nommé « Shut your mouth » fera définitivement fermer le clapet de ces éventuelles mauvaises langues : refrain on ne peut plus efficace, riffs vicieux, basse omniprésente, chant écorché au possible. Non, Crucified Barbara ne fera pas dans la dentelle, le nerveux « Into the fire » vous collera encore une baffe qu’aurait pu vous asséner Lemmy himself. Pour les plus anciens, on reconnaîtra un côté Rock Goddess époque « Hell hath no fury » dans ce titre plus hard rock mais non moins heavy dans l’attaque des riffs.

« Rules and bones », lui, va commencer dans une ambiance plus dark et l’ensemble du titre avec sa basse et sa batterie pour le moins oppressante. Si l’ensemble du titre se veut plus calme, il porte en lui une violence suggestive qui nous tient en haleine jusqu’à une hypothétique explosion de riffs qui vient de façon pondérée lors du refrain dans un premier temps et de façon tranchante lors du solo de guitare : un grand moment de l’album.

Retour à un son plus roots avec le très NWOBHM « Everything we need » qui nous ramènera à nouveau du côté des Rock Goddess précitées ou de Girlschool ; « Il I hide » lui, revient vers les premiers titres de l’album avec ses couplets heavy mais un refrain plus mid tempo et des riffs de guitares plus mélodiques et envoûtants ; le plus hard rock « Rock me like a devil » va lorgner un peu plus du côté de Guns ‘n’ Roses avec des riffs de guitares dignes d’un Slash de la grande époque ; « Kid from the ipperclass » va chercher ses influences dans quelque chose de plus punkoïde tout en restant particulièrement heavy ; « The midnight chase », lui, se voudra être le morceau le plus dark de l’album avec des relents pour le moins stoner dans les parties instrumentales ; « Coiunt me in », avec ses sons de pendules, se veut être une ballade très attachante, dans laquelle Mia Coldheart montre une sensualité et une sensibilité hors du commun, poncuté par un refrain qui pourra bien coller quelques frissons à plus d’un auditeur… un autre grand moment de l’album ; quant au final « Rise and shine », il ne pouvait pas ne pas être de toute beauté avec ses riffs bien heavy en guise d’assaut final pour un véritable baroud d’honneur.

Très bel album !

Site officiel : http://www.crucifiedbarbara.com/
Myspace : http://www.myspace.com/crucifiedbarbara
Facebook : http://www.facebook.com/crucifiedbarbara
Twitter : http://twitter.com/#!/theCBofficial
Youtube : http://www.youtube.com/user/crucifiedbarbaratv

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green