Communication de nos partenaires

Chris Laney – Only Come Out At Night

Le 23 septembre 2010 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Chris Laney guitare+chant
  • Nalley Pahlsson basse
  • Fredrik Bergenstrahle basse
  • Ian Haughland batterie
-George Egg batterie

Style:

Hard Rock

Date de sortie:

Mai 2010

Label:

Metal Heaven

Note du Soilchroniqueur Celtikwar : 7,5/10

Certaines personnes sont plutôt rapides en besogne. Comme Chris Laney qui moins d’un an après son premier album « Pure » sort son deuxième opus « Only Come Out At Night ». Ce guitariste/chanteur connu pour sa participation au sein des formations Animal et Zan Clan connait aussi beaucoup de beau monde avec qui il tape un boeuf de temps à autres, parmi eux les membres de Kiss, Mötörhead, et Europe. Autant le dire tout de suite, avec tant de belles personnes réunies sur un même opus, on ne fait pas dans la fine dentelle.

Pourtant l’intro de « Only Come Out At Night » nous surprend quelque peu, avec ses sonorités orientales. Mais dès que la guitare commence à gémir, on comprend tout de suite que l’on est dans du bon gros hard rock old-school, pas de fioriture, rien pour arrondir les angles. Des bons gros riffs bien accrocheurs, des refrains repris en chœur, et de la bonne humeur.

Comme de coutume le jeu de basse est simpliste mais bien prenant, comme sur le groove de « Eyes Out Poppin' », ça balance du tonnerre, simple direct et efficace, le tout ponctué de quelques soli de guitare bien incisifs. On retrouve aussi les quelque morceaux dit plus « commerciaux » car plus doux avec leur introduction aux claviers et à la voix claire comme sur « B4 It’s 2Late » et son refrain Bon Jovien, mais les zicos sont bien en droit de faire quelques compositions pour voir les blondes du premier rang se déhancher et brandir des pancartes « I Love U » aux musiciens. Surtout que généralement aussi basique que soit ce titre, on le trouve quand même bien fait et il reste plaisant à l’écoute. Bien sûr ça dépote aussi du genoux en accélérant la cadence sur d’autres morceaux dont le speed « Crush », les riffs sont plus incisifs et plus rapides, on a du mal à suivre le chant sur certains couplets, mais le refrain reste plus mesuré et vous vous retrouverez surpris à le fredonner. Le chant se fait parfois plus malsain et direct : prenons les couplets de « I Had Enuff », plus incisifs et méchants. Parti le côté mielleux, place au hard qui tâche, une énergie déborde même de façon plus prononcée sur ce titre avec des montées en aigus plus prononcées à la fin des refrains.

Un album sans compromis, les titres respectent tous strictement la même recette, du hard-rock typé 80, un mélange de morceaux AOR et d’autres plus rentre dedans. Chris Laney ne fait pas dans la longueur, l’album passe assez rapidement, plus de titres auraient vite lassé. Ici on a juste ce qu’il faut pour taper du pied, chanter les refrains à tue tête et inviter des copines… C’est l’album pour fiesta, à écouter avec plein de potes autour d’une mousse et avec quelques gonzesses pour réchauffer l’ambiance. Mais non, on ne parle pas de Mötley Crüe, même si l’ambiance générale s’en rapproche.

myspace:http://www.myspace.com/chrislaney
site:http://chrislaney.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green