Communication de nos partenaires

Chapel – Satan’s rock ‘n’ roll

Le 30 décembre 2012 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Devastator - Basse, Chant
  • Incinerator - Batterie
  • Desolator - Guitares, Chant

Style:

Black / Speed metal

Date de sortie:

Aout 2012

Label:

Invictus Production

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak): 7,5/10

 

Après Tormentor, Kreator, Triumphator, Taitoitator, Caféstentor, voici Devastator, Incinerator et Desolator. Ce trio de Vancouver, fondé en 2008, sort son premier album.
Fan de Motörhead, Venom et Bathory, Chapel propose un hybride black / speed metal à tendance très rock ‘n’ roll qui rappellera des groupes comme Speedwolf, Midnight (celui de « Satanic royalty ») ou Chrome Division, en plus sale.
Et d’entrée, les canadiens nous envoient une intro qui plante le décor et qui ressemble comme deux gouttes de vin de glace à « Nocternal obeisance » sur le « Under the sign of the black mark » de Bathory.
En dix titres pour 32 minutes qui défilent à vitesse grand V, Chapel nous revisite le trilogie Satan, rock’n’roll et alcool à grand renfort de riffs Motörheadiens overspeedés et un chant écorché entretenu à la clope et au Bourbon.
Titres courts très facilement assimilables, riffs plombés et speed, rythmique intense, tout est fait pour que l’auditeur ne s’ennuie pas un instant et aille se ramasser dans tous les pogos que le groupe occasionnera à chacun de leur passage sur scène.
Quelques speederies intenses nous remettent en mémoire des albums comme “Ace of spades” (Motörhead), « Welcome to Hell » (Venom) ou d’autres albums cultissimes : ainsi, lors du passage de « Blood will be spilled », on repensera à l’album « Heavy metal maniac » (Exciter) ; « Satan rock ‘n’ roll », « Motorcult » ou « Trashed » se veut un vibrant hommage à la bande à Lemmy ; « Rock ‘n’ roll from Hell » revisite le Bathory du premier album ;
Un « Alcoholocaust » qui se prend pour Venom et fait une grosse référence à « Black metal » dans le refrain où on entend un gros « Drink to the power of Satan’s might » sur le même ton que « Lay down your soul to the gods rock ‘n’ roll » et le plus rock ‘n’ roll « Hell break loose » lorgne un peu plus du côté AC/DC tout en gardant son côté crade et Motörheadien.

Certes, ce revisitage en règle des influences AC/DC, Motörhead, Venom ou Bathory ne remplacera jamais les originaux, mais il faut reconnaître que Chapel a bien des atouts pour se faire connaître de ce côté de l’Atlantique.

Avec ce « Satan’s rock ‘n’ roll », on a certainement pas affaire à l’album de l’année mais il dégage une telle intensité, une telle énergie que ce serait ballot de passer à côté !

Hautement recommandé !

Facebook : http://www.facebook.com/chapelofsatan
Myspace : http://www.myspace.com/chapelofsatan

 

  • 1. Rock ‘n’ Roll from Hell (3:55)
  • 2. Nocturnal Blasphemy (2:08)
  • 3. Satan’s Rock ‘n’ Roll (4:02)
  • 4. Hell Breaks Loose (3:20)
  • 5. Alcoholocaust (3:27)
  • 6. Blood Will Be Spilled (3:18)
  • 7. Satanist (2:01)
  • 8. Motorcult (3:13)
  • 9. Trashed (2:08)
  • 10. Hellrazors (5:02)
Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green