Communication de nos partenaires

Carnival In Coal – Fear Not

Le 17 décembre 2014 posté par Homer Fry

Line-up sur cet Album


  • Axel Wursthorn : instruments
  • Arnaud Strobl : chant

Style:

Avant Garde Metal

Date de sortie:

Avril 2001

Label:

Season Of Mist

Note du SoilChroniqueur (Arno): 7,5/10

J’ai longtemps pensé que cette troisième sortie des inénarrables Carnival In Coal était foirée, que le délire ne fonctionnait plus. J’avais beau l’écouter et l’écouter encore, je ne retrouvais pas ce qui avait fait de Vivalavida mon disque de chevet pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Et c’est bien ça le problème et la raison principale de ma non-adhérence initiale : il faut faire table rase du passé. Exit le fond de sauce Brutal Death Electro, le duo évolue désormais dans de nouvelles sphères peut-être moins accrocheuses de prime abord mais finalement beaucoup plus expérimentales. Un pari casse-gueule pourtant parfaitement relevé ici, à l’image de l’ouverture tonitruante « Yes ! We Have No Bananas » qui démontre notamment qu’Arnaud Strobl a fait d’énormes progrès au chant. Tout y passe : growls, hurlements Black, chant clair plein de groove, la classe. Et puis comment ai-je pu passer à côté de « Cadillac » qui débute comme un générique de série télé à l’eau de rose et se poursuit sur une mixture Métal explosive ? Il faut croire que j’avais de la merde dans les oreilles, je ne vois pas d’autre explication.

Pas le temps de souffler, on embraye avec l’un des meilleurs titres de Fear Not : une reprise dantesque de SUP 1308.JP.08 ») qui vaut mille fois mieux que ce que le groupe avait proposé sur French Cancan, la qualité des arrangements amenant un constat évident : Carnival In Coal a mûri sa musique, la affinée, raffinée pour un résultat moins direct mais beaucoup plus fouillé tout en restant irrévérencieux (les quelques secondes de Grindsur « Don’t Be Happy, Worry » par exemple, prélude à un Funk Death assez génial, ou encore le bordel généralisé de « Daaahhh »).

Pire, la formation se fend désormais de hits potentiels (« Gang Bang », « Ring My Bell ») hyper entraînants où l’influence de Mike Patton se fait plus marquée (« Fear / Fear Not ») en particulier sur le chant. À ne pas manquer également, le morceau bonus qui n’est rien d’autre que l’enregistrement d’un mec vraisemblablement bourré qui hurle dans les couloirs d’un immeuble, absolument hilarant.

Avec le recul, je me rends compte que j’avais bien mal jugé ce disque lors de sa sortie, différent du précédent comme du suivant mais qui tient son rang parmi les grands moments musicaux des années 2000.

Tracklist:
1 : Yes ! We Have No Bananas
2 : Cadillac
3 : 1308.JP.08
4 : Exit Upon Void
5 : Don’t Be Happy, Worry
6 : Gang Bang
7 : Daaahhh
8 : Ring My Bell
9 : Fear / Fear Not

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green