Communication de nos partenaires

Carnifex – Slow Death

Le 28 juillet 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Scott Ian Lewis- Vocals
  • Shawn Cameron- Batterie
  • Jordan Lockrey - Guitare
  • Cory Arford- Guitare
  • Fred Calderon - Basse

Style:

Deathcore

Date de sortie:

05 août 2016

Label:

Nuclear Blast Records

Note de la Soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 8.5/10

Un peu de douceur dans ce monde de brutes, un peu de mélodies et d’orchestrations dans ce monde de Deathcore…C’est ce qu’il manque parfois pour faire d’une simple œuvre un chef-d’œuvre. Aussi bien qu’ait été la mouture Carnifex, ce n’était cependant pas ce que me menait à écouter mon âme de deathcoreuse, je préférais me délecter de mes vénérés Born Of Osiris ou encore Suicide Silence, Fallujah, The Acacia Strain, Heaven Shall Burn, puis ensuite pourquoi pas, à l’occasion me refaire « Die To Hope », l’avant-dernier opus de ces allemands de Carnifex, le seul qui se démarque en qualité et en pseudo-originalité par rapport au standard banal qu’ils sortaient auparavant, avec une meilleure production et mixage…

Mais en fait, l’insertion des orchestrations ajoute considérablement des points de charme malsain à leur musique qui risquait de finir enfouie dans les confins de la médiocrité. On avait l’impression qu’ils composaient le même album à chaque fois, voire les mêmes morceaux (tout comme le fait si bien Thy Art Is Murder), en les tournant dans tous les sens pour que l’auto-plagiat ne se fasse pas trop ressentir. Je suis la première à être fâchée avec ce groupe, jusqu’à ce que j’écoute ce sixième nouvel album : l’heure de la paix a sonné ! Le traité de paix, que je signe volontiers, se nomme album « Slow Death ».

On reste toujours dans cette agressivité, d’une machine de guerre à nous bombarder avec des blasts par moments, sans trop en abuser comme dans les précédents. Il n’y a qu’à écouter le single « Six Feet closer to Hell », si puissant et si terrifiant  (je le verrais bien en BO d’un film diabolique). Le guitariste a enfin compris qu’il pouvait faire de beaux soli et surtout les mettre en avant !

Un album où chaque instrument trouve sa place à sa juste valeur, sans qu’il y ait un abus démesuré de l’un d’eux et surtout des blasts !… Carnifex évolue, comme le pokemon dont il a usurpé le nom (enfin, on y croirait, hein ?) et trouve la bonne épice pour parfumer sa soupe deathcore qui, jusque là, avait un arrière goût insipide ou sans aucune saveur.

Pour finir, fidèle à mes traditions, mon top 3 : le tubesque « Six Feet closer to Hell » qui s’incruste sans peine dans votre tête, « Dark Heart Ceremony » bien foutu, et « Pale Ghost » pour ses riffs de guitares jouissifs et orchestrations. Un interlude avant l’achèvement final d’une paisibilité instrumentale profonde « Life fades to a Fun », démuni de toute agressivité deathcore.

Si je devais recommander un album de Carnifex à quelqu’un qui ne les connaissait pas auparavant, je ne vous dirais pas « attrapez-les tous ! », mais je vous recommanderais sans doute cette mort lente (« Slow Death ») ! Ça c’est un album deathcore comme je les aime !

Carnifex franchit enfin les portes de l’enfer, enfin presque… à 666 pieds près ! Long is the road… Rendez-vous au prochain album qui se nommera peut-être « In Hell », si telle est leur volonté d’atteindre la suprématie du Deathcore.

Tracklist:
01. Dark Heart Ceremony
02. Slow Death
03. Drown Me In Blood
04. Pale Ghost
05. Black Candles Burning
06. Six Feet Closer To Hell
07. Necrotoxic
08. Life Fades To A Funeral
09. Countess Of The Crescent Moon
10. Servants To The Horde

https://www.facebook.com/CarnifexMetal

http://www.carnifexmetal.com/

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green