Communication de nos partenaires

Caladan Brood – Echoes of battle

Le 6 septembre 2013 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Shield Anvil - Claviers, Chant, Guitares, Basse, Programmations
  • Mortal Sword - Chant, Guitares, Claviers additionnels

Style:

Black metal atmosphérique

Date de sortie:

Février 2013

Label:

Northern Silence Productions

Note du Soilchroniqueur (MetalFreak): 9,5/10

 

Dis voir, tu aimais jouer au jeu des sept différences quand tu étais petit ?
C’est le moment de replonger dans cette activité ô combien ludique et si formatrice pour un esprit suffisamment curieux pour trouver les petites disparités entre deux éléments si identiques et pourtant si différents.
Toi qui as eu des jumeaux dans ta classe, combien de fois t’es tu amusé à chercher les signes te permettant de différencier deux entités en presque tout point similaires ?
Ben là tu vas te régaler avec ce pendant auditif qu’est Caladan Brood que, immanquablement, tu ne pourra t’empêcher de comparer à Summoning, tant leurs univers musicaux respectifs se ressemblent comme deux gouttes d’Absinthe.
De là à dire que Caladan Brood est une copie conforme Summoning, c’est un pas à ne surtout pas franchir et serait franchement réducteur, malgré la qualité de l’œuvre du duo autrichien.

Certes, ils jouent en duo, dans une veine Black Metal atmosphérique et épique, font des morceaux de minimum neuf minutes s’étirant jusqu’au quart d’heure, mais les deux américains (de Salt Lake City) puisent leur inspiration du livre malazéen des glorieux défunts de Steven Erikson et leur musique semble plus riche que celle de leurs homologues autrichiens.
Véritable croisements d’influences allant de Summoning (la plus flagrante) à Falkenbach en passant par Elffor, ce duo formé en 2008 nous sort son premier album sans être passé par l’essai de la demo et nous propose six titres pour 71 minutes de toute beauté.
Oui, « beauté », tel est le mot qui définit cet album, sombre au possible, toute en ambiance et en force.
Avec « Echoes of battle », Caladan Brood sort une œuvre d’une puissance émotionnelle absolue, pouvant même se montrer plus grandiose que Summoning himself (purée, mais écoutez « Wild autumn wind » pour vous en convaincre).
Avec les claviers omniprésents et ses ambiances médiévales, Caladan Brood nous fait voyager longuement dans cet univers héroïc fantasy, dans cet univers latent sûrement coincé entre deux batailles, et dont chaque titre semble être un hymne aux grands anciens morts lors de combats âpres et douloureux.
Chaque minute de cette œuvre est un moment de bravoure, difficile de trouver des passages plus en-dedans tellement les (trop courtes) 71 minutes passent à vitesse grand V à l’écoute de ces titres linéaires et lancinants basés sur, à très peu d’exceptions près, des mid-tempi bien prenants.
Que ce soit « To walk the ashes of dead empires » et son final absolument majestueux et ses variations de rythmes, « Wild autumn wind » et ses chœurs donnant un sentiment de puissance illimitée, le ‘dialogue’ entre le chant et les chœurs sur « A voice born of stone and dust », le refrain de « Book of the fallen » sur lequel aucun superlatif ne sera assez fort pour en décrire la beauté, « Echoes of battle » est une œuvre aboutie formant un tout, d’un duo au talent de composition indéniable et frôlant le génie.
Et ce chant Black, alterné quelques fois (trop peu ?) avec une voix claire et des chœurs guerriers arrive à nous faire passer les émotions que Caladan Brood veut nous faire ressentir.
Beauté, puissance et force sont les meilleurs qualificatifs qu’on peut donner à l’écoute d’un tel monument.
Rarement un album n’aura atteint un niveau de beauté aussi élevé, Caladan Brood frôle la perfection dès son premier album et passer à côté serait vraiment dommage.

Alors oui, Caladan Brood joue dans la cour de Summoning, mais inutile de venir y mettre sa petite phrase « Trop de ceci ou pas assez de cela par rapport aux Autrichiens », « trop ressemblant » ou autre fadaise du genre. Si similitudes il y a, c’est uniquement inhérent au genre : chacun aura son avis quant à savoir si les Américains sont meilleurs que les Autrichiens ou non, et on s’en fout !

« Echoes of battle » est incontestablement un des meilleurs albums de Black Metal épique et atmosphérique entendu depuis très longtemps, il n’y a que ça qui importe !

 

Facebook : https://www.facebook.com/caladanbroodofficial/
BandCamp : http://caladanbrood.bandcamp.com/
Last.fm : http://www.last.fm/music/Caladan+Brood

 

  • Tracklist :
  • 1. City of Azure Fire (10:09)
  • 2. Echoes of Battle (9:21)
  • 3. Wild Autumn Wind (13:46)
  • 4. To Walk the Ashes of Dead Empires (13:12)
  • 5. A Voice Born of Stone and Dust (9:50)
  • 6. Book of the Fallen (14:55)
Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green