Communication de nos partenaires

Breathless – Return to Pangea

Le 24 février 2015 posté par Katar

Line-up sur cet Album


Joan Font - Batterie / Eduardo Moreno - Guitares, Chant / Nazareno - Basse.

Style:

Thrash Métal

Date de sortie:

20 janvier 2015

Label:

Xtreem Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10


Groupe de Majorque, dans les Baléares fondé en 1999.

Une démo en 2007 (Breathless), un album en 2011 (Thrashumancy), un live en 2012 (Live in Almeria) et enfin ce deuxième album en 2015.
Si le premier regard sur la pochette, un rien immonde, laissait présager un obscur groupe de Death Métal old school… on est surpris dès les premiers riffs.
Pour faire court, inutile de chercher un petit quelque chose un tant soit peu innovant dans cet album : non, Breathless se cantonne dans un Thrash Metal des mid-eighties helvético-germanique (les deux premiers Coroner et le Kreator de la deuxième moitié des années 80 en tête) avec quelques petits passages mélodiques à la Testament (l’intro de « Beyond the ritual« ).
Classique certes, mais diablement bien foutu !

D’ailleurs, les comparaisons vont  aller bon train avec la bande à Petrozza tant on se rend compte que Breathless a bien écouté Extreme aggression, Terrible certainty mais aussi R.I.P. et Punishment for decadence, le timbre de Eduardo Moreno se rapprochant pour le moins singulièrement d’une combinaison entre celui de Mille Petrozza et de Ronald Broder (Ron Royce, pour ceux qui ne suivent pas).
Le résultat n’est pas mauvais, loin s’en faut.
Return to Pangea est un album de Thrash comme il s’en produit certes par catalogues entiers ces derniers temps, depuis le début de la vague ‘Revival Thrash’ actuelle, mais il faut reconnaitre que cet album est au-dessus du lot de ce qui nous est bien souvent proposé, ne serait-ce que grâce à une technique sans faille du trio qui donne ce petit-truc-en-plus qui lui permet de passer au statut de bon album de Thrash.
Le son est très propre, laissant la part belle à tous les instruments (mention spéciale à la basse) et met bien en valeur le talent de composition du groupe pour un album, très homogène mais suffisamment riche en variations pour ne jamais lasser l’auditeur.
On regrettera cependant que le chant, très bon au demeurant, manque un rien de variété.
Car le gratteux est une véritable machine à riffs bien aiguisés et nous balance son lot d’accords bien speed entrecoupés de soli avec une approche mélodique indéniable.

Entre les breaks assassins (« Brooding wraith« ), les accélérations à coller au siège (« Spinning metal« ), les soli aux petits oignons, cette basse claquante (tout le temps) et ce chant agressif, le tout bien aidé par une production à la hauteur, Return to Pangea a tout de l’album qui aurait tout déboité il y a trente ans de ça.
Et quelque part, si le groupe eût été allemand ou américain, il est fort à parier qu’il aurait eu plus de chances de s’exporter qu’en venant de Majorque.

A chacun de faire le nécessaire pour que cet album ait le succès qu’il mérite et pour que le groupe atteigne des lettres de noblesse largement méritées.

Superbe !

 

Tracklist :

1. Tectonic Christ (0:41)
2. Killing-sophy (2:53)
3. Atomic Waste (4:36)
4. Introspective Nightmare (5:12)
5. Return to Pangea (4:40)
6. Beyond the Ritual (5:11)
7. Masterade (4:11)
8. Ursula Has a Tank (4:46)
9. Breathless (4:42)
10. Brooding Wraith (4:35)
11. Spinning Metal (3:17)

 

Myspace : http://www.myspace.com/breathlessarras
Facebook : https://www.facebook.com/BreathlessAttack
Facebook : http://www.facebook.com/breathless.thrashattack

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green