Communication de nos partenaires

Black Bone – Blessing in Disguise

Le 29 août 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Steef van den Bogaard – Guitares, Chant / Sven Hompes – Basse, Choeurs / Jules Eck – Batterie.

Style:

Hard rock

Date de sortie:

18 septembre 2015

Label:

SPV / Steamhammer

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Vous qui grognez à cause des températures caniculaires en ce mois de juillet étouffant, vous en voulez un, de vent de fraîcheur ?
Avec Black Bone, z’allez être gâtés, c’est moi qui vous le dis !
Un tour sur leur page Facebook et on s’aperçoit que le trio d’Eindhoven est directement influencé par des groupes comme Motörhead,Guns ‘n’ Roses, AC/DC, Led Zeppelin, Alice In Chains ou Nirvana, ça donne une idée de la question.
Et qu’on ne vienne pas argumenter sur le fait qu’ils l’autoproclament sans donner le change, tiens.
Au contraire, j’t’en foutrais !
Ces mecs-là nous balancent en onze titres la parfaite définition du hard rock débridé, un rien sleazy par-ci, un peu punk/rock par-là, survitaminé tout comme il faut, avec son lot de morceaux aussi énervés qu’accrocheurs !
Oui, on peut l’affirmer haut et fort, avec ce « Blessing in disguise », on tient entre les mains (et les oreilles) une véritable petite bombe à s’envoyer d’urgence dans la platine !

D’entrée, sans la moindre intro, le trio batave nous envoie un « Nothing but history » des familles bien catchy, au refrain imparable avec son lot de chœurs bien sentis.
Pour ce deuxième album après un « Back to mayhem » en 2012 (qui a suivi un EP « The new rock ‘n’ roll explosion » datant de 2011),Black Bone, formé en 2008, met les petits plats dans les grands et nous balance une pure bourrasque de trois quarts d’heure de sons qui font un bien fou là où ils passent.
Et ne pas croire que le démarrage en trombe du premier morceau est un arbre qui cache une forêt sans âme : la suite vaut le détour. « Loaded – weighted » débute comme un bon vieux Motörhead et la suite nous rappellera aisément le Guns ‘n’ Roses d’« Appetite for destruction » et, franchement, il y a bien pire comme comparaison.
Même constat avec le très énergique « Suicide (ain’t no way out) » qui ramènera une fois de plus à l’ex-bande de Slash première époque.
Entre les titres furieux comme le très Motörhead « Enemy » et son refrain à se secouer les cervicales sans relâche, l’implacable « You gotta nerve » ou le final « Believe », les plus calmes « Wrong » ou « Wasted years », le plus punk/rock « Never too loud » et un « Ashereah » survolant l’univers d’Alice In ChainsBlack Bone nous gratifie d’un album pour le moins varié avec pour seul dénominateur commun une énergie incroyable de tous les instants.

Un album à s’écouter chez soi si on a de la folie entre les oreilles, album d’un groupe à absolument aller voir sur scène : dans un cas comme dans l’autre, ça déménage sévère.

Hautement recommandé !

Tracklist :

1. Nothing But History (3.22)
2. Loaded – Weighted (3.10)
3. Suïcide (ain’t no way out) (4.39)
4. Enemy (3.38)
5. Wrong (6.21)
6. Never Too Loud (3.45)
7. Ashereah (3.54)
8. You Gotta Nerve (4.04)
9. Wasted Years (4.00)
10. Save It For Tomorrow (6.12)
11. Believe (4.30)

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green