Communication de nos partenaires

Billy Talent – Dead Silence

Le 10 décembre 2012 posté par Lusaimoi

Line-up sur cet Album


Ian D'Sa : Guitare ; Ben Kowalewicz : Chant ; Aaron Solowoniuk : Batterie ; Jon Gallant : Basse

Style:

Punk Rock / Alternative Rock

Date de sortie:

24 septembre 2012

Label:

Roadrunner Records

Note du SoilChroniqueur (Homer_Fry) : 8.5/10

 

Billy Talent est originaire de Streetsville, Ontario, près de Toronto, Ontario, Canada. Tous les membres étaient à la même école. En 1993, Ben Kowalewicz, Jon Gallant, Aaron Solowoniuk, tous trois membres du groupe To Each His Own, et Ian D’Sa, membre du groupe Dragon Flower puis Soluble Fish se rencontrent dans les coulisses d’un concours de talents. Ils fondent le groupe Pezz peu après, commencent à composer et jouer leurs compositions et à attirer l’attention du public. Après avoir enregistré deux EP, leur premier album nommé « Watoosh! » sort en 1998 lorsque le groupe s’appelait encore Pezz. Le groupe rencontre son premier grand succès lors de la sortie du premier album en 2003 sous un nouveau nom: Billy Talent. Leur second album est lancé au Canada le 27 juin 2006 toujours sous l’étiquette Atlantic Records. Dès sa sortie, « Billy Talent II » se place directement en première position des ventes au Canada. Avec cet album, le groupe espère percer aux États-Unis et en Europe. Le second single est « Red Flag », véritable tube punk planétaire. L’album « Billy Talent III » est plus sombre que les précédents. Il garde toujours un style Punk Rock mais a des tendances plus Hard Rock que les précédents albums. Il deviendra disque de platine au Canada.

Une chose frappe direct de l’album : ils ne l’ont pas appelé « Billy Talent IV ». Dommage, ça aurait été fun pour moi de chroniquer à la suite « Down IV » et « Billy Talent IV », tous deux sur Roadrunner Records. On ne peut pas tout avoir dans la vie. Bon on va arrêter de râler et parler de la musique. Un album plutôt long pour du Punk, comme à leurs habitudes, mais nous avons environ dix minutes en plus par rapport aux précédents opus. Ce n’est pas négligeable, en dix minutes tout peut basculer : 3 titres énormissimes ou 3 horriblissimes. L’ensemble est très énergique et motivant, ça fout bien la pêche.

« Lonely Road To Absolution » ouvre gentiment, c’est une petite intro (1:15), très calme, ce qui contredit totalement ce que je viens d’écrire avant, ce qui nous prépare à secouer notre tête dans tous les sens. Le premier single, « Viking Death March », réveille le punk qui dormait. Avec son super couplet et refrain accrocheur à base de chant, et hurlements des chœurs, est le meilleur choix pour la promo radio, même s’il n’est pas autant formaté radio que la plupart d’autres titres (4:04). Un break calme avant un ultime refrain crié par tous. « Surprise, Surprise », titre suivant et second single, est dans le même style : plutôt Punk, refrain avec chant et chœur hurlé mais on trouve dans celle-ci un solo. Elle est plus conventionnelle, plus pour la radio (une minute en moins), bien qu’elle ne soit pas au niveau de la deuxième piste. Ce qu’il ne l’empêche pas d’être un très bon titre et single. « Runnin’ Across The Tracks » possède aussi ce refrain si Billy Talent, mais dans un style différent, moins Punk et violent. Le couplet quant à lui c’est plutôt le contraire, au lieu d’être chanté il est quasiment hurlé. L’album nous amène « Stand Up And Run », pas un titre énorme mais avec son couplet calme, son solo, son style général, c’est LE titre de l’opus qui serait parfait pour être joué en acoustique, qui à mon gout rendrait le mieux (ce qui ne veux pas dire que les autres titres serait nuls de cette façon). « Man Alive » part sur un directement sur le refrain avec son chant plutôt rapide après une intro. Le couplet, lui, est composé aussi avec un chant rapide alors que le rythme instrumental est plus lent. Un break me fait penser à l’armé dans la façon qu’il est construit : le chanteur dit quelque chose que les chœurs répètent de la même façon que les militaires à l’entrainement avec leur supérieur. Deux pistes plus loin, on écoute un titre avec de bons riffs, « Cure For The Enemy ». Une guitare un peu discrète sur les couplets, et un chœur, une nouvelle fois mais plus que par habitude, très présent sur un refrain qui est lui très bon, doté d’une seconde partie plus longue à partir du deuxième refrain. Une chanson à la fois douce, violente, et surtout sublime. Une des meilleures musiques de l’album.
Hop, on repart avec un nouveau très bon riff, celui de « Don´t Count On The Wicked », nouveau titre très bon notamment à ses refrains, modifiés à partir du deuxième, offrant une partie plus longue au milieu, une nouvelle fois superbe. Petite partie légèrement plus calme. Un « Show Me The Way » plus alternatif et calme le sépare du duo de fin, qui commence avec « Swallowed Up By The Ocean », deuxième titre le plus long de « Dead Silence » (à 2 secondes près). Ce titre est composé au début d’un piano présent sur tout le premier couplet, c’est une sorte de belle balade alternative, plutôt calme au début, mais devenant plus puissante que très légèrement après le superbe refrain puis un peu plus dans un break dont on commence à être habitué de sa présence. Titre éponyme à l’album pour le clôturer. Si on classerait par durée, il serait derrière la même chanson grâce à ces honorables 4 :48. Il est d’ailleurs créé comme lui, avec un début plutôt posé, montant en puissance avec ce toujours si efficace refrain, puis sur le couplet avec l’instrumentale qui devient plus bruyante alors que le chant lui fait plutôt l’inverse. Fin decrescendo sur le refrain uniquement chanté par les chœurs.

Ça me dérangera toujours qu’il soit distribué par ce label mais c’est un bon coup de Roadrunner Records, d’habitude dans des genres plus violents comme tout le monde le sait. Un contenu homogène mais varié avec des titres plus calme que la moyenne, d’autre moins, mais toujours dans un style typique au groupe. C’est peu être même un défaut car on retrouve souvent la même composition de titres notamment le refrain chant clair/chœur hurlé, les partie calme après le deuxième refrain, … Mais ça n’empêche absolument pas de trouver chaque titre bon, et d’écouter encore et encore ce qui est pour moi un excellent album de cette année.

 

Site : www.billytalent.com/
Facebook : www.facebook.com/billytalent
Twitter : www.twitter.com/billytalentband
MySpace : www.myspace.com/billytalent

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green