Communication de nos partenaires

Barren Earth – A Complex of Cages

Le 5 avril 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Janne Perttilä – guitare, chœurs
  • Sami Yli-Sirniö – guitare
  • Olli-Pekka Laine – basse
  • Marko Tarvonen – batterie
  • Antti Myllynen - claviers
  • Jón Aldará – chant lead

Style:

Progressive Death Metal

Date de sortie:

31 Mars 2018

Label:

Century Media Records

 
Note de la Soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 9/10

 
Les années joyeuses pour ma part sont celles où Amorphis, Dimmu Borgir, Tool et Barren Earth sortent un nouvel album (en croisant les doigts pour que ça ne soit pas une déception). En tout cas pour Amorphis et Barren Earth, la déception n’est pas au rendez-vous : j’ai envie de dire : « comme d’habitude ! »

 

Ce qu’Amorphis, Barren Earth et Tool ont de commun c’est le côté progressif de leur musique. Ce qu’Amorphis et Barren Earth ont de commun, c’est qu’ils sont tous les deux finlandais, qu’ils partagent le même bassiste actuellement (Olli qui a réintégré Amorphis depuis cette année après les avoir quittés en 2000) et qu’ils font du Death Metal mélodique, riche en éléments d’orchestrations et de claviers. Sauf que si Barren Earth intègre parfois du doom dans sa musique comme dans ses précédents albums, ce quatrième A Complex of Cages s’en trouve privé mais avec un accent (aigu ou grave) sur le côté progressif (ou régressif). Pourtant, ce que nos chers Finlandais ont d’exceptionnel, c’est la voix sublime, grandiose et unique dans ce monde, celle de Jón Aldará (qui est aussi le vocaliste du groupe de doom funéral Hamferd), une voix schizophrène d’ailleurs qui peut passer des growls les plus bestiaux et agressifs aux envolées lyriques.

Le dilemme avec cet album, c’est que la logique et le pragmatisme se retrouvent confrontés aux réactions chimiques entre votre âme, vos émotions et la musique que vous écoutez. A Complex of Cages, aux compositions irréprochables et chiadées, a tous les atouts pour séduire tout amateur de prog et de death mais surtout tout mélomane. Subjectivement parlant, il ne m’a pas fait autant d’effet que le précédent et que On lonely Towers (http://www.soilchronicles.fr/chroniques/barren-earth-on-lonely-towers). Un gros coup de cœur pour « Further Dawn », « Scatterprey » (plutôt death bien mélo) et « Solitude Pith », plutôt doom à la Hamferd avec une seconde partie bien houleuse.

Tracklist :

01. The living Fortress
02. The Ruby
03. Further Down
04. Zeal
05. Scatterprey
06. Solitude Pith
07. Dysphoria
08. Spire
09. Withdrawal

Facebook : https://www.facebook.com/BarrenEarth/
Site officiel : http://www.barrenearth.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green