Communication de nos partenaires

Astral Domine – Arcanum Gloriae

Le 29 janvier 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Marco Scorletti -Chant
  • Luca Gagnoni - Lead Guitare
  • Francesco Delogu - Rhythm Guitare
  • Davide Di Patrizio - Batterie
  • Yeshan Gunawardana - Claviers
  • Mirko Margiotti -Basse

Style:

Power Metal

Date de sortie:

20 Janvier 2014

Label:

Bakerteam Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 6/10

Certaines inspirations sont plus marquées que d’autres…

Il y a une certaine limite entre l’inspiration et la copie qu’il ne faut pas dépasser. Astral Domine joue continuellement sur cette ligne à ne pas franchir.

La formation Italienne formée en 2011 sort pour la fin Janvier son premier opus « Arcanum Gloriae » de Metal Hollywoodien, un style définit par d’autres italien : Rhapsody. Seulement voilà, maintenant ce dernier est en rupture entre les membres, divisé en deux, un peu compliqué à suivre. Luca Gagnoni a donc décidé de faire aussi le lien, allant jusqu’à inviter Fabio sur un titre « Where Heroes Die ».

Astral Domine pousse le vice très loin, reprenant les choeurs qui ont fait le succès de Rhapsody, comme sur presque tous les titres, la formation place aussi des introduction très proches de celles qu’on entendait sur la « Symphony Of Enchanted Lands », des parties de clavecin « Kings Of North », des introductions douces et mélodiques avec un duo guitare chant « Moonlight » ou encore avec des choeurs puissant « Where Heroes Die ». On retrouve aussi le chant lyrique féminin « I Am The King », il ne manque rien. Les orchestrations sont faites de la même façon, il est très difficile de différencier les deux groupes, beaucoup de points communs, des compositions faites avec la même structure.

On retrouve tout de Rhapsody, seulement tout n’est pas aussi bien fait. Le chant de Marco Scorletti est d’ailleurs dans le même ton que celui de Fabio Lione ,montant juste un peu moins facilement dans les octaves, ce qui se remarque beaucoup lors de son apparition sur « Where Heroes Die ». Autre partie copiée mais pas d’aussi bonne qualité, les solo de guitare, il faut dire que n’est pas Lucas qui veut, et ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir le même talent, Luca Gagnoni n’est pas un manche, loin de là d’ailleurs, nous offre de bonne parties de guitare, mais qui ne valent pas les Shred survitaminée de Sir Lucas.

Une production bien évidement en béton, avec tant d’effets et d’arrangement elle se devait d’être irréprochable. Un travail bien mené. Hors mi les monté en aigus et les solo , on ne fait aucune différence entre Astral Domine et Rhapsody. Les amateurs du style devrait donc trouver leur bonheur avec des titres comme « I Am The KIng » et « Tale Of The Elves And Pain », enfin avec tout l’album aussi car les morceaux sont quand même de bonne qualité. Une copie très bien faite.
Il manque juste un petit plus pour se différencier, il faut qu’Astral Domine arrive à se construire son âme.

Une copie bien menée, un album qui tient la route, mais ce n’est pas le nom d’Astral Domine que l’on va retenir.

 

 

 

Facebook:https://www.facebook.com/astraldomine

1/Arcanum Gloriae
2/Holy Knights
3/King Of North
4/Moonlight
5/Tale Of The Elves And Pain
6/Where Heroes Die
7/I Am The King
8/My Lord
9/Welcome To My Reign
10/Falsi Dei

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green