Communication de nos partenaires

Asia – Axix XXX live in San Francisco 2012

Le 27 mai 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Steve Howe: Guitare, Choeurs, Mandoline  / John Wetton : Chant, Guitare, Basse / Geoff Downes : Choeurs, Claviers / Carl Palmer: Batterie, Percussions

Style:

Rock progressif

Date de sortie:

05 juin 2015

Label:

Frontiers Records

Note du SoilChroniqueur (Erikillmister) : 6/10


Asia, sorte de super groupe qui aligne les albums au même rythme que les musiciens qui le composent : telle pourrait-être la définition que l’on verrait dans le petit Larousse du Rock si celui-ci existait. Donc, quand je reçois un disque du combo, j’ouvre grand les oreilles pour savoir à quoi m’attendre. Là, il s’agit non pas d’une nouveauté, leur dernier opus étant encore tout frais (voir la chronique ici : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/asia-gravitas) mais d’un concert datant de novembre 2012 enregistré au Regency Ballroom de San Francisco. Qui dit 2012, dit la formation d’origine (Palmer, Howe, Downes, Wetton). Je ne vous refais pas le pedigree des zicos (voir dans le lien au dessus), les membres étant de glorieux soldats ayant roulé leur bosse dans quantité de formations progressives.
Ne cherchez pas de l’inédit, de la surprise voire de l’inspiration, ici point de palinodie ! Tout est policé, gentillet, un brin démodé. Certes, les (vieux !) cadors n’ont rien perdu de leur maestria, il ne manquerait plus que ça, vu leurs patronymes, mais ça reste globalement assez fade. La part belle est donnée aux premières années, la majorité des compositions du disque « Asia » figurent sur ce live, les incontournables comme « Sole Survivor », « Only Time Well », « Wildless Dream », le hit interplanétaire qu’a été « In The Heat Of The Moment », mais aussi, hélas, les quelconques « Cutting It Fine » et «Here’s Come The Feeling », ce dernier ayant à mon gout assez mal vieilli, sonnant ici comme du mauvais Toto. Le dernier extrait joué de l’album éponyme étant le quelconque et passe partout « Time Again ». Toujours dans le même esprit de consensus musical, on ne sera pas surpris de voir apparaitre ici ce qu’il y a de moins pire sur « Alpha » leur second opus, à savoir « Don’t Cry et Open Your Eyes », « Smile Has Let Your Eyes » rentrant pour moi dans la même catégorie que Time Again. Comme Asia ne pouvait pas se contenter de jouer uniquement des vieilleries alors qu’il faisait à l’époque la promotion de « XXX » nous avons droit gracieusement a « Tomorrow The World, I Know I You Feel et Face On The Bridge » qui en sont tirés. C’est d’ailleurs bizarrement ceux qui ressortent le mieux sur cet enregistrement, comme si le père Howe avait décidé de faire un dernier effort avant de rendre son tablier afin de s’en aller (une fois de plus ?) chez Yes. Pour compléter leur set, ils joueront également une chanson dont Wetton a dit un jour qu’elle était sa préférée d’Asia, « Ride Easy » qui ne figure sur aucun album, seulement dans un obscur EP destiné au marché japonais. Ceci dit, les vieux de la vieille savent qu’elle était aussi présente en face B du single « In The Heat Of The Moment ». A noter également l’intermède acoustique de Steve Howe avec deux extraits de ses albums solos, à savoir « Pyramidology et Golden Means». Pour être complet, Carl Palmer ira de son petit solo sur « Holy War » (rien à voir avec Megadeth !) présent sur « Omega ».
On a fait le tour ! Ce n’est pas le plus mauvais concert qu’il m’ait été donné d’entendre de la part des vétérans progressistes mais bon, objectivement, ça fait longtemps qu’Asia n’apporte plus vraiment de l’eau au moulin de la prog. musique (s’il en a amené un jour !). Techniquement ça reste bien entendu largement au-dessus de la moyenne (encore heureux !), la bonne surprise ici étant de voir Steve Howe très impliqué, ce qui est surprenant puisque quelque mois après, il allait céder sa place d’axeman à Sam Coulson. On ne peut malheureusement pas en dire autant de Carlton Palmer (putain c’est pourtant pas n’importe qui !) qui se contente de jouer les utilités, tout comme son comparse Geoff Downes et ses insupportables emphases pseudo-classiques. Et que dire de la voix de J. Wetton ? Je vous laisse juge, je vous convie juste à réécouter la version d’origine de « Heat Of The Moment » par exemple !

 

C’est un peu toujours pareil avec Asia, le groupe a traîné, et traîne encore, le fait d’avoir mal mélangé le prog old school avec le Hard FM, pour que cela soit plus vendeur, sans jamais trouver la bonne alchimie.

Tracklist:
01. Introduction
02. Only Time Will Tell
03. Wildest Dreams
04. Face on the Bridge
05. Time Again
06. Tomorrow the World
07. Ride Easy
08. Pyramidology
09. The Golden Mean
10. I Know How You Feel
11. Don’t Cry
12. The Smile Has Left Your Eyes
13. Cutting It Fine
14. Holy War/Drum Solo
15. An Extraordinary Life
16. Here Comes The Feeling
17. Open Your Eyes
18. Sole Survivor
19. Heat Of The Moment

 

Site officiel: http://originalasia.com/

Facebook: https://www.facebook.com/asiatheband

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green