Communication de nos partenaires

Arkanan – From Disaster Plays

Le 30 octobre 2011 posté par Son

Line-up sur cet Album


  • Tom : Chant
  • Tooney : Guitares
  • Carré : Guitares/Chant
  • Bouba : Basse
  • Stefff : Batterie

Style:

Metalcore

Date de sortie:

Octobre 2011

Label:

Autoproduction

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller) : 7,5 / 10

Venant du fier et accueillant chnord ou seuls les prétentieux nombrilistes franciliens ne voient que de la consanguinité, Arkanan déboule plein pot sur notre planète Metal hexagonale. Des corons et du charbon chers à Pierre Bachelet, nos cinq frenchies de la région lensoise en ont fait leur « Soil » tout en y introduisant goudron et baston pour aboutir à un maelstrom explosif et ravageur. Quand bien même le combo n’aurait que trois ans d’âge, ce premier opus après seulement une démo et un Ep en 2010,- « Circle »-, ne manque ni de potentiel affiché, ni d’atouts pour vous convaincre d’horizons enchanteurs. La scène française se porte à merveille avec pléthores de petits nouveaux tels les Absurdity, T.A.N.K , Veils Of Perception… , n’en déplaise aux médias verrouilleurs de culture continuant à vouloir faire rentrer au forceps dans les neurones de notre vraie jeunesse descendant des Celtes que les R’N’B et autres Rai sont les cultures musicales issues de leurs racines. Stoppons cette tribune, quand bien même serait elle légitimée par un bref tour d’horizon européen nous faisant passer pour des blaireaux courbés sous un joug culturel et politique, et revenons en à nos moutons… Que nous sommes !

Arkanan est donc un band de cinq gars dont le moins que l’on puisse dire est qu’ils veulent en découdre. Sévèrement ! Car mise à part l’intro progressive emphatique typée symphonique et mystique, tout le reste sera du poudrage pur et dur sans faiblesse ni temps morts. La trame de la musicalité proposée œuvrera viscéralement et inexorablement dans la veine actuelle de nos combos made in France, à savoir un melting pot véritable kaléidoscope de divers courants et influences ayant accouché de notre Metal Moderne. Entre guitares aux riffs saillants et épais issus du Heavy et du Thrash, chants dérivés crié du Hardcore éraillé du Black et grawls du Death, technicité et puissance frénétique rageuse du Metalcore, blasts du Nuclear (Killing Joke)…Et j’en passe tant la liste serait autant exhaustive que préjudiciable au panel proposé par un ensemble tenant tout à la fois la distance… Et les promesses assénées d’emblée avec un tonitruant « When It Comes ». Après ce premier titre grandiloquent à la lead incisive s’ancrant immédiatement dans votre bulbe rachidien ramolli, le mal sera déjà fait dans vos conduits auditifs prêts à succomber sous la puissance de feu et le plaisir.

Car après ce coup de tonnerre initial, Arkanan ne relâchera pas la pression avec le ravageur « From Disaster Plays » éponyme à l’album, et suivi du highlight de l’opus « Trouble Inside » pur brulot dantesque aux chœurs simili grégoriens névrosés introduits par des roulements martiaux de batterie et se terminant en apocalypse frénétique déjanté. L’intro du « Listen To Hear » à venir fera ensuite péter votre caisson de basses aussi sèchement que vos vertèbres sur un headbanging entamé de manière trop virulente avant que l’évanescence initiale du plus structurellement progressif « Failing Down » n’aboutisse au même résultat final. On s’accroche et plie devant tant de maitrise et de puissance de feu, ce que le combo a bien saisi puisqu’il nous propose alors en ilot de quiétude salvateur : un « Way Of Doubt » instrumental reposant au piano. Le trip sera d’ailleurs repris ultérieurement pour le « Start From Zero » de clôture. Mais cacher le naturel… Et il reviendra au galop avec une seconde partie d’album toute en vélocité agressive et ravageuse. Les mêmes ingrédients que sur la première partie de la tracklist certes, mais avec une réussite moindre. Un ton au dessous comme si nos petits gars s’essoufflaient sur la longueur… L’« Infection » les aurait elle gagnée malgré sa sympathique descente de manche ???

Malgré cette certaine baisse de tension sur la durée, cette première offrande des nordistes au sein de la concurrence régnant actuellement dans la profusion et la jungle du Metalcore hexagonal devrait engendrer un « buzz » conséquent, indéniablement. Arkanan ne manque ni d’inspiration, ni de talent, et encore moins de maitrise tout en possédant de surcroit une marque de fabrique scellant une unicité : celle d’un trident des lignes vocales en perpétuelles guerres de frénétismes et influences. La linéarité inhérente à multitude de combos coreux ne trouve donc point ici d’embryon de présence, ce qui ne sera point pour déplaire. A l’image de l’artwork cover délivré de ce « From Disaster Plays », nos cinq « énervés » peuvent tomber le masque et venir se coltiner fièrement et sauvagement avec la meute. Un premier jet qui tient plus que la route et régale sur presque toute sa longueur… En répandant une trainée de poudre chaotique, sombre et destructrice !

Myspace : http://www.myspace.com/arkananmetal

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green