Communication de nos partenaires

AqME – Dévisager Dieu

Le 31 octobre 2014 posté par Homer Fry

Line-up sur cet Album


  • Vincent Peignart-Mancini – Chant
  • Charlotte Poiget – Basse
  • Etienne Sarthou – Batterie
  • Julien Hekking – Guitare

Style:

Metal alternatif

Date de sortie:

3 Novembre 2014

Label:

AT(h)OME

Note du Soilchroniqueur (Homer Fry) : 9/10

Dévisager Dieu est le premier album du combo avec son nouveau chanteur : Vincent de The Butcher’s Rodeo (chroniqué ici). C’est aussi le premier album depuis Epithète, Dominion, Epitaphe il y a deux ans (chroniqué lui ), qui avait marqué un retour du groupe a un son plus violent et Metal.
Dévisager Dieu garde les même bases avec Vincent que celle laissées par Thomas chacun sur son album y laisse ses tripes. C’est l’album le plus court du groupe que ce soit au nombre de morceaux ou sur la durée, et ce malgré deux titres de plus de 6 minutes ce qui reste une certaine habitude ayant toujours un morceau d’environ 7 minutes jusqu’au dernier album de Thomas. Le chant de Vincent sonne déjà différemment avec AqME, même s’il est aussi saturé qu’avec les Butcher’s, l’ambiance derrière lui apporte un aspect différent, la prod doit aussi y jouer même si c’est Étienne d’AqME qui est aux commandes pour les deux groupes.
Le chant semble aussi prendre une grande place dans l’album, car c’est souvent celui-ci qui apporte une dimension violente ou plus soft en fonction de s’il est hurlé ou chanté, les instrumentales étant quasiment « semblables » au niveau de la puissance.
Le style semble s’affiner pour le groupe, le son toujours aussi si lourd (« Avant le Jour »), des passages calmes maîtrisés (« Enfants de Dieu »), et un passé assumé au point que « Au-Dela de l’Ombre » me semble limite sorti de Polaroïdes & Pornographie.

 

 

Ce qui a changé depuis ce temps est pour moi plus de contrôle et de maturité. A cette époque, un titre calme sonnait mielleux. Ici, on arrive a mieux ressentir la chanson qui est plus profonde, et ne nous fait pas redécouvrir l’adolescence. Le chant y est pour beaucoup, sans placer Vincent comme principal raison car certains morceaux d’Epithète, Dominion, Epitaphe sont dans ce délire, notamment avec « « Plus Tard » vs « Trop Tard » ». Évidement ce nouveau chanteur apporte sa contribution à l’édifice ici, et il le fait de façon remarquable, mais c’est un changement qui n’est pas soudain. Je ne dirais pas que le précédent album est l’album de la maturité pour le groupe, ou ce genre de grosse connerie, mais il a débuté un renouvellement : le changement de chanteur en fait partie même s’il n’était pas prévu, ce qui nous amène le groupe dans une nouvel ère. Fini les chants mou pour les ados, voici des chansons fortes, pleines de rages tout en nous offrant des superbes breaks calmes. Un peu comme Deftones qui est souvent cité comme roi de la fusion douceur/puissance, le groupe part certainement dans cet optique, avec une style plus direct et surtout plus frenchie.

Tracklist:

1. Avant Le Jour
2. Enfants de Dieu
3. Au-delà de L’Ombre
4. Ce Que Nous Sommes
5. Un Appel
6. Entre Louanges et Regrets
7. L’Homme et le Sablier
8. Pour Le Meilleur, Le Pire
9. Les Abysses

Site: http://www.aqme.com/
Facebook: https://www.facebook.com/aqmeofficiel
Twitter: http://www.twitter.com/aqmeofficiel

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green