Communication de nos partenaires

Appollonia – Dull Parade

Le 24 mai 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Vincent Méry : guitares, chant
  • Olivier Grivel : basse, chant
  • Michaël Martin : batterie, chant

Style:

Post-Hardcore 90' (mais pas que)

Date de sortie:

20 octobre 2014

Label:

Autoproduction/Black Wave Promotion

Note du Soilchroniqueur (Lusaimoi) : 8/10

Quand on écoute Dull Parade, on se dit qu’avec ce quatrième album, Appollonia évolue indéniablement dans le style décrit dans la bio envoyée par Black Wave, le Post-Hardcore 90’s, sans vraiment en avoir les caractéristiques. Ce n’est d’ailleurs sûrement pas un hasard, si le groupe préfère se décrire comme pratiquant du Metal/Rock/Indie.

Et à vrai dire, c’est plutôt bien vu. On a ce chant, très majoritairement clair, qui, rappelant celui des très bons Idensity, offre quelque-chose d’assez mélancolique, notamment lors de certains passages plus atmosphériques, comme le refrain de « Strange Blooms » ou de « Everest », le très aérien « Elizaberri », dont le paroxysme arrive lors du duo voix-batterie de la fin du morceau. Quant à « Ammunitions Please », il transforme un titre d’abord assez vindicatif, en quelque-chose de plus trainant à la mélodie mémorable. Et que dire du très chamanique « Anelace » ? Morceau gagnant en puissance à mesure que la mélodie se construit, où ce chant est soutenu par une présence féminine on ne peut mieux utilisée. Ou de « Welsh Rarebit » ? Délicat et aérien, qui s’électrise un court instant à la deuxième minute, puis à la troisième, pour devenir plus Rock, avant de s’amplifier jusqu’au final où une superposition grisante d’éléments (une des caractéristique du groupe, que l’on retrouve notamment sur le refrain de « To Study Lips ») est amenée par un solo aérien.

Les soli, d’ailleurs, participent eux aussi à l’ambiance que le groupe installe tout au long de ces neuf titres. Que ce soit, entre autres, le long, mais jamais chiant, de « Lights Out – Knives Out » – au son assez étrange, mais finalement bien ancré dans ce qu’Appollonia nous propose –, « Everest », qui semble en superposer deux pour un final prenant, ou celui de « To Study Lips », d’abord acoustique, puis électrique, tous offrent quelque-chose de différent, et tous s’imbriquent dans le paysage que nous dessine les bordelais.

Car oui, Dull Parade semble bel et bien suivre un chemin. Débutant de manière assez violente, avec ce côté massif et ces rythmiques très marquées, sur des premiers titres résolument tournés vers le Hardcore au feeling très 90’ (la bio n’a pas menti). « On a Bed of Sulphur » démarre déjà fort et gagne en brutalité vers la fin, après un break où la guitare s’amuse, « Strange Blooms » poursuit dans cette lancée, même si on sent déjà, avec cette guitare exotique, que le groupe désire partir ailleurs, « Lights Out – Knives Out », se montre lourd et mélancolique, avec l’une des rares apparitions du chant hurlé, quant à « Ammunitions Please », il est d’abord rapide et nerveux, avant de ralentir pour devenir headbanguant à souhait. L’album devient ensuite plus Rock, que Metal. Pas de véritable rupture, mais une impression.
« Everest » conserve en effet les rythmiques marquées, mais devient plus aérien. « Elizaberri » l’est presque entièrement et « To Study Lips », s’il est plus vindicatif, conserve cette petite touche atmo. Une touche qui conduit aux deux derniers titres, « Anelace » et « Welsh Rarebit », dont j’ai déjà parlé, où la saturation se fait rare.

Effectivement, Appollonia, c’est du Post-Hardcore. Aucun doute, ça s’entend tout de suite. Mais il ne s’agit là que d’un ressenti, car en approfondissant un peu l’écoute, on se rend compte que ce n’en est pas vraiment non plus. C’est un groupe assez difficile à classer finalement. Et le terme Metal/Rock/Indie, s’il ne renseignera pas vraiment le potentiel auditeur, a le mérite d’être assez juste. Quoi qu’il en soit, Dull Parade est un album qui allie violence d’un son massif, mélancolie de l’atmosphérique et une certaine forme de complexité, avec un côté immédiat pour le moins appréciable.
Tracklist :
1. On A Bed Of Sulfur
2. Strange Blooms
3. Lights Out / Knives Out
4. Ammunitions Please
5. Everest
6. Elizaberri
7. To Study Lips
8. Anelace
9. Welsh Rarebit

http://www.appollonia.band/
https://www.facebook.com/Appollonia.band
https://appollonia.bandcamp.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green