Communication de nos partenaires

Anvil – Pounding the Pavement

Le 19 janvier 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Rob Reiner - Batterie
  • Steve "Lips" Kudlow - Guitares, Chant
  • Chris Robertson - Basse

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

19 Janvier 2018

Label:

Steamhammer/SPV

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Et quand arrive Anvil
Tout l’monde s’en va du bar
Ils n’ont pas l’air dociles
Mais ils font plaisir à voir
Des gars qui jouent heavy
Ça fait rire les passants
Mais quand ils envoient du sang
Sur leurs riffs de guitares
Ça fait comme un éclair dans le brouillard
Et quand arrive Anvil !

(Merci Wilhelm)

Déjà le 17ème album de ce groupe canadien qui fête l’air de rien ses quarante ans de carrière, 37 sous le nom d’Anvil, les trois premières années sous le nom de Lips.
Toujours emmené par un duo Steve “Lips” Kudlow (chant, guitares) et Rob Reiner (batterie) qui semble user les bassistes, voici enfin un deuxième album d’affilée avec le même line up…

Si ce nouveau jet, au titre dont l’acronyme reste définitivement palyndromique (dans l’ordre : HNH, MOM, FIF, SOS, PFP, WTW, PIP, ANA, SOS – encore? -, POP, SGS, BTB, TIT, JOJ, HIH, AIA et maintenant PTP), nous montre un Anvil toujours prêt à nous balancer des titres d’une lourdeur caractéristique empreinte de cette furie sous-jacente, même et surtout dans les titres plus mid tempo (“Nanook on the North” ou “Bitch in the Box” en sont de parfaits exemples, on pourra regretter que le timbre de Lips a une certaine tendance à s’essouffler, le gaillard semblant perdre avec l’age cette folie qui le rendait remarquable pendant des années.

Alors certes, Anvil ne nous sortira peut-être plus des bombes atomiques comme ont pu l’être des “666”, “Future Wars”, “Motormount”, “Hard Times – fast Ladies” ou des “Shadow Zone”, mais ils restent diablement efficaces dès lors que le tempo s’emballe comme lors de brûlots que sont “Ego”, l’instrumental “Pounding the Pavement” qui rappelle un certain “March of the Crabs” (Metal on Metal), “Black Smoke” ou “Warming up”.
Mais Anvil semble aussi se reposer sur son passé et certain titres nous renvoient immanquablement à quelque chose de déjà entendu comme le refrain de “Smash your Face” qui nous fait penser à celui de “Motormount”, celui de “Warming up” à “Make it up to you” (Forged in Fire) ou le plus calme “World of tomorrow” étant leur actuel “Never deceive me”.

Malgré tout, même si Lips semble ne pas vouloir se lâcher vocalement, il reste un redoutable créateur de riffs qui font mouche et un compositeur de morceau directs in-your-face et ce, à plus de soixante balais !

Un nouvel album d’Anvil qui montre qu’Anvil est capable de nous faire ce qu’ils font de mieux : de l’Anvil !

Tracklist :

1. Bitch in the Box (4:29)
2. Ego (2:57)
3. Doing what I want (3:17)
4. Smash your Face (4:20)
5. Pounding the Pavement (Instrumental) (3:05)
6. Rock that Shit (3:21)
7. Let it go (3:00)
8. Nanook on the North (5:57)
9. Black Smoke (3:26)
10. World of tomorrow (4:37)
11. Warming up (3:03)
12. Don’t tell me (3:51)

Site officiel : http://my.tbaytel.net/tgallo/anvil
Myspace : http://myspace.com/anvilmetal
Facebook : http://www.facebook.com/anvilmetal
Twitter : https://twitter.com/AnvilMetal666
Youtube : http://www.youtube.com/AnvilTheMovie
Chronique Juggernaut of Justice : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/anvil-juggernaut-of-justice
Chronique Hope in Hell : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/anvil-hope-in-hell

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green