Communication de nos partenaires

Ancient Dome – Cosmic gateway to infinity

Le 15 décembre 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Paolo "Paul" Porro - Guitares, Chant
  • Alessandro "Ale" Fontana - Guitares
  • Giorgio "Joe" Alberti - Batteri
  • Jerry - Chant
  • Davide "White" Bianchi - Basse.

Style:

Thrash metal

Date de sortie:

27 octobre 2014

Label:

Punishment 18 records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 5,5/10


L’an prochain, ça fera 15 ans qu’ils tournent et pourtant, ils n’en sont qu’à leur troisième album.

Ancient Dome, groupe de thrash metal de Lombardie, se forme en 2000, sort « Human key » en 2009 après 3 demos et un live, enchaîne quelques mois après avec le très bon « Perception of this World ».
Quelques changements de line up avec l’arrivée du chanteur Jerry et du bassiste Davide Bianchi, une compilation, un split avec Metalheadz et encore une demo plus tard et c’est ce « Cosmic gateway to infinity » qui déboule.

Et que dire de cette nouvelle offrande ?
Si le groupe joue clairement sur les plates-bandes de Heathen, il faut reconnaitre que n’est pas la bande à Lee Altus qui veut.
L’album n’est pas mauvais, loin s’en faut, mais tout thrash qu’il est, a du mal à réellement décoller.
La technique des musiciens n’est pourtant pas à reprocher, loin s’en faut : l’ensemble est bien huilé, suffisamment mature pour être capable de jouer des compositions parfois complexes à la limite du techno thrash mais l’ensemble est un rien trop homogène pour qu’on ne décroche pas au bout d’un moment.

Et pourtant, des titres comme « Cosmic gateway to infinity », l’instrumental « Nebulois » ou « Dead zone » nous font passer de bons moments mais on a beau écouter et réécouter l’album, rien n’y fait, l’ennui point de façon irrémédiable, la faute à une incapacité à ne pas se diversifier assez.
Les titres tournent tous autour des cinq minutes, on regrette qu’il n’y ait pas un ou deux titres bien carton proposant un gros tabassage en règle disséminés dans l’album.
Les accélérations comme celles proposées dans le dernier tiers de « Dead zone » sont trop rares pour qu’on ait envie de secouer la crinière régulièrement : l’album s’écoute, s’apprécie mais aussi se rangera dans la CD-thèque pour ne jamais en ressortir.
Si seulement l’album était aussi bon que la superbe pochette le laissait présager…

Dommage pour un groupe ayant un si gros potentiel.
La prochaine sans doute.

Tracklist :
1. N.I.F. (New Interstellar Force) (5:19)
2. … Hyperspace (4:33)
3. A Sea of Stars (5:42)
4. Cosmic Gateway to Infinity (5:38)
5. Colonizing Asteroids (5:22)
6. Nebuloid (4:22)
7. Dead Zone (5:58)
8. Empire of Lies (5:17)

Site officiel : http://www.ancientdome.com/
Myspace : http://www.myspace.com/ancientdome
Facebook : https://www.facebook.com/ancientdome

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green