Communication de nos partenaires

All Out War – Into The Killing Fields

Le 4 décembre 2013 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Eric Carillo : basse Lou Iuzini : batterie Mike Score : chant Jim Antonelli : guitare Jim Bremmer : guitare

Style:

NYHC

Date de sortie:

03 aout 2010

Label:

Victory Records
Note du Soilchroniqueur (Arno) : 7,5/10 

Lorsqu’on évoque le NYHC, il y a quelques noms phares qui reviennent toujours : Madball, Sick Of It All, Biohazard, Agnostic Front, Cro-Mags, Pro-Pain, Indecision, j’en oublie des tonnes. Ces références sont toutes synonymes de qualité et d’un style unique que l’on oppose souvent au Punk à roulettes de la côte Ouest.
Actif depuis le début des années 90, All Out War s’inscrit pleinement dans la longue liste des formations incontournables en matière de Hard Core Métal et ce dernier album en date, Into The Killing Fields, fait figure d’abécédaire de ce que l’on est en droit d’attendre d’une telle formation : des morceaux plutôt courts (quatre minutes en moyenne), basiques dans leur construction, visant systématiquement à une efficacité brute, une alternance de mosh parts costauds et de passages plus incisifs proches d’un Thrash Old School, des vocaux rageurs sans finesse enfin.
C’est bien tout cela que nous offre All Out War. C’est simple, il ne manque que les photos avec les tatouages et des pitbulls pour avoir le tableau complet. Quelque part entre des riffs slayeriens (« Apathetic Genocide », Slayer ayant lui-même un morceau intitulé « Killing Fields » d’ailleurs), la noirceur rythmique d’un Kickback première époque et les solos d’un Biohazard, l’auditeur se prend une bonne grosse baffe made in Grosse Pomme avec en prime une production torchée, claire et puissante. Comme souvent, la basse est particulièrement mise en avant pour des intros dantesques (« Fear Those Who Claim Divinity », « The Murders Among Us ») alors que le chant écorché joue plus le rôle d’un complément que d’un instrument lead. On appréciera également qu’à aucun moment la formation ne prenne l’option des refrains mélodiques si chers au Métal Core actuel, lui préférant des ralentissements surpuissants (« Into The Killing Fields ») et des chants virils. Ça bastonne sans répit, sans non plus forcément une très grande originalité mais le NYHC est un genre de puristes auxquels on ne pardonne que trop peu les écarts. On reconnaît à l’occasion une touche de Merauder (« From Manipulation To Martyr ») ainsi que tous les gimmicks évoqués plus hauts, entendus cent fois mais que l’on apprécie toujours quand ils sont pratiqués avec tant de hargne.
Au pire pourrait-on reprocher à All Out War de trop souvent répéter les mêmes plans, toutes les compositions étant grosso modo fondues dans le même moule. Mais comme ils sont l’un des derniers garants de l’intégrité du style, je m’en fous : Into The Killing Fields est la leçon de Hard Core que l’on attendait.

Tracklist :
1 : Defiance Through Fear
2 : Mercy Killer
3 : Apathetic Genocide
4 : Fear Those Who Claim Divinity
5 : From Manipulation To Martyr
6 : Into The Killing Fields
7 : An Angel Among Demons
8 : The Murders Among Us
9 : Still Crucified

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green