Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Vocal: Alexis
Guitare Lead: RyU
Guitare Rythm: Fab
Basse: Romain
Drum: Théo

Style:

Metalcore

Date de sortie:

01 Décembre 2011

Label:

M & O Music

Note du Solichroniqueur (MetalPsychoKiller ) : 06/10

Faute avouée est à moitié pardonnée dit le vieil adage. Alors permettez moi d’emblée de présenter mes plus sincères excuses toute à la fois au jeune combo nous venant de Nîmes, All Dogmas We Hate, et au label hexagonal M & O Music en explicitant d’emblée que le « bourrin, bourrin » n’est point ma tasse de thé. Les « core » me filent des migraines et pourtant bon nombre de groupes en composant les légions peuvent me compter dans les rangs de leurs cohortes de fans à l’exemple de Killswitch Engage. Il n’empêche que sans dose homéopathique, ce sous style Metal a une fâcheuse tendance à me farcir les esgourdes en faisant gonfler mes conduits auditifs créant ainsi un filtre sélectif et protecteur. Inévitablement, ce « Back To Reality » aurait pu tomber dans l’escarcelle d’un reviewer plus complaisant car plus ancré dans la férocité de la bête.

Ceci concédé et mis en place, le combo né sur les cendres ou engendré d’autres formations (Requiem For Sirens, Trigg’Off’Silence) ne manquera cependant pas d’arguments pour séduire les amateurs d’ultra violent tout au taquet. En effet, à part la sempiternelle intro de mise en place, ici quasi ambiante et éponyme à l’opus…Et un « Interlude » progressif presque apaisé de mi-galette ; pour le reste, gare aux frénétismes déjantés. Un ensemble compact, ultra véloce, corrosif, malsain et tranchant ou l’homogénéité s’avérera plus que compacte. Le terme monolithique sera d’ailleurs celui qui s’accolera le mieux à la musicalité des All Dogmas We Hate, dont j’ai eu un mal fou à pouvoir m’imprégner de la réalité d’une écoute entière et continue. Techniquement c’est pointu et bien envoyé, les tempos sont échevelés, le carénage rythmique en béton vibré, les soli virevoltants… Et le crieur assure sans coups férir, soit.

Des essais d’apports parcimonieux quelques peu Prog et une once mélodique en léger vernis ont réussi au final à me faire apprécier une tracklist manquant néanmoins à mon sens cruellement d’effets saillants, d’originalité et prises de risques. Les gardois manient une alchimie avec talent certes, mais la resservent continuellement jusqu’à l’itératif et la redondance cyclique nous enferrant et noyant dans l’impact perpétuel de leur brutalité. Le problème sera ainsi que notre attention auditive s’égare avant de tout simplement décrocher car ayant le sentiment de suivre une voie unique sans rappel à l’ordre pour notre éveil malmené. Au bout des quatorze titres et plus de trois quart d’heures d’assauts continus, ne resteront ainsi en votre bulbe rachidien électrifié devenu ramolli ou momifié, que des bribes de ce retour à la réalité : deux bons « My Sins » et « Profits », plus quelques intro bien amenées et bien ficelées telles celles de « Your World Will Never Die» et « Dream », un « Drug I Need » frénétique, quelques descentes de manche acides et bien contemporaines du Metal actuel… Et personnellement, un sacré mal de tronche.

En résumé, cela décoiffe, décape, envoie à tout va des ogives comme des orgues de Staline débridées… Et séduira les plus énervés d’entre vous. Pour ma part, vu mon âge canonique, ce Metalcore là est trop extrême à mon gout. A l’antithèse du Tarja Turunen & Harus et leurs cantines de Noel, vous me comprenez ? Qu’est ce que vous dites ? Parlez plus fort, je n’ai plus de piles dans mon sonautone, « All Dogmas We Hate » les a fait fondre !

Myspace : http://www.myspace.com/alldogmaswehate

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green