Communication de nos partenaires

Akercocke – Choronzon

Le 1 décembre 2013 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


    David Gray : batterie
    Paul Scanlan : guitare
    Peter Teobalds : basse
    Jason Mendonça : chant, guitare

    Style:

    Black Death Métal Progressif

    Date de sortie:

    04 Novembre 2003

    Label:

    Eararche Records
    Note du Soilchroniqueur (Arno) : 6,66/10

    Akercocke est un des groupes préférés de Dani Filth. Je ne sais pas si cette anecdote revêt un quelconque intérêt, mais c’est comme ça. Ce qu’il y a de certain, c’est que Choronzon ne fait pas dans le Black Metal Symphonique, auquel cas j’aurais déjà foutu le camp depuis longtemps. Akercocke pratique plutôt un genre hybride, une fusion étrange entre l’idéologie du Black, un style plutôt orienté Death mixé à du bizarre, le tout à la gloire du Malin.
    Le résultat en vaut-il le candélabre ? Je n’aime pas tellement répondre ainsi, mais oui et non, mon capitaine. Oui, parce que lorsqu’il s’agit d’envoyer des volées de bois verts, les Anglais se posent là et que, fort de leur très bonne technique, le résultat brûle les tympans les plus endurants, comme sur « Bathykolpian Avatar » et « Becoming The Adversary » par exemple.
    Non parce que les trop nombreux interludes et la pluralité des genres abordés tuent la cohésion d’ensemble, si bien que l’on a davantage l’impression d’écouter plusieurs groupes plutôt qu’un seul. On retrouve ainsi sur « Prince Of The North » une ambiance à la Dead Can Dance, de la Cold Wave sur « Son Of The Morning » (qui est pourtant un des meilleurs titres), le chant clair manque parfois de profondeur et les expérimentations sont, à mon sens, trop souvent du remplissage visant à donner une posture au groupe plutôt qu’à enrichir véritablement la musique alors qu’elle n’est jamais aussi bonne que lorsqu’elle est réduite à sa plus simple expression Black Death Metal, où Akercocke excelle (« Scapegoat »).
    Choronzon est donc le fruit pourri issu de la décadence des styles qui l’ont engendré, capable d’éclairs géniaux hélas perdus dans une tour de Babel stylistique. Il reste que lorsqu’on est un peu ouvert aux mélanges musicaux, Akercocke est une formation à découvrir car elle a le mérite de sortir des sentiers battus sans craindre de voir la frange la plus intégriste du public lui tourner le dos.

    Tracklist :
    1 : Praise The Name of Satan
    2 : Prince of The North
    3 : Leviathan
    4 : Enraptured By Evil
    5 : Choronzon
    6 : Valley of The Crucified
    7 : Bathykolpian Avatar
    8 : Upon Coriaceous Wings
    9 : Scapegoat
    10 : Son Of The Morning
    11 : Becoming The Adversary
    12 : Goddess Flesh[/list]


    Retour en début de page

    Laissez un commentaire

    M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

    Markup Controls
    Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green