Communication de nos partenaires

Absurdity – D:\Evolution

Le 12 avril 2011 posté par METALPSYCHOKILLER

Line-up sur cet Album


Ricardo : chant
Eric : Guitare
Cédric : Guitare
David : Basse
Arnaud : Batterie
zNo : Samples

Style:

Death Metal / Hardcore

Date de sortie:

14 Mars 2011

Label:

Urban Death Records/Season Of Mist

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller) : 8 / 10

 

…Here comes The D:/evolution…

Une fois n’étant pas coutume, selon le vieil adage, entamons cette chronique par un petit aparté à la miss Charlotte A s’occupant de la promotion des strasbourgeois d’Absurdity. Celle-ci m’ayant sympathiquement glissé dans l’enveloppe renfermant cette -maléfique- offrande, un petit mot manuscrit dans lequel elle m’exprimait entre autre qu’elle « espérait que ce que j’allais entendre me plairait » ! Rassurons la donc d’emblée, et prenez le s’il vous plait comme argent comptant : Cet opus, c’est du bon! Du très bon même ! Voilà, comme dirait l’autre, cela s’est fait ! Et pourtant la partie n’était pas gagnée d’avance car les démos, Mcd et Ep précédents du combo ne m’avaient guère convaincues ni enthousiasmées, juste engendrées des écoutes discrètes ne s’ancrant guère dans mes neurones. Les temps changent, les Line Up se remanient, une décennie est bientôt passée… Et Absurdity avec ce Digipack à l’Artwork Cover réussi signé L. Bichon prend une nouvelle dimension, passe à la vitesse supérieure, convainc avec véhémence…Et postule à un nouveau statut. Indéniablement !

Dès le « A Taste Of.. » d’entame le clou s’enfoncera dans les chairs pour ne plus en ressortir et vous laissera enferré sur la croix. Assise rythmique bétonnée, tempo soutenu, alternance de chants gutturaux et plus clairs rageurs, riffs puissants, légères sonorités surprenantes… Tout comme ce léger goût de Fusion à la Française sur des couplets oscillant entre des « Silmarils » et des « No One Is Innocent » énervés. Du bois dur poudré en introduction, et dont ne se départira jamais le combo quand bien même la tracklist délivrée se complaira plus dans des trames de Metal/Death nuancées de Grind/Hardcore, de guitare Thrashies et de nappages samples cyber électro. Une alchimie fusionnelle instantanée concoctée et mâtinée avec excellence qui se rehaussera continuellement d’éléments originaux sur chaque plage délivrée, toujours avec véhémence. Un « Concrete Brain » corrosif et tonitruant séduira ainsi avec son refrain scandé et ses grawls déjantés et frénétiques quand dans l’instant d’après l’intro d’un « Logical War Process » syncopé, vous sciera par ses lignes vocales d’attaques éraillées et criardes typées Black. Un « Fall Out » plus tempéré, progressif et aux onces atmosphériques, pourra presque passer pour un îlot de quiétude dans ce maelström d’énergie déployée…Mais le répit sera de courte durée et l’essence destructrice même d’Absurdity ressurgira immédiatement avec un « Scorn & Ignorance » épileptique par ses lignes mélodiques insidieuses.

Onze titres sans temps morts, sans faiblesses ni fautes de goût, l’ « Evolution » a de la magnificence et de l’asservissant à proposer et asséner. Quelque part entre un « Slave Labor » de Fear Factory et un « Cleansation » à la Chimaira, les alsaciens ont le moyen de leurs ambitions et terminent leur Scud en totale roue libre avec un trident final de folie précédant le cyber de clôture éponyme à l’album. « Novae » délivrera ainsi une puissance de feu digne d’orgues de Staline avec son empreinte Prog de montée en puissance ravageuse : syncopée, véritable hymne incitative au headbanging, break détergent emplis de samples, facettes machiavéliques et envoûtantes… Autant d’ingrédients non exhaustifs qui font de cette track une pure tranche de steak étiquetée « boucherie en gros » et viscéralement gravée des lettres de noblesse du Metal que l’on aime et revendique ! Arrêtons donc les louanges, faisons concis et contentons nous juste de le clamer haut et fort. Nos étendards hexagonaux dans la lignée des Gojira, Dagoba, et autres nouveaux venus tels T.H.A.N.K.S , Shades Of Syn et autres Veils Of Perception n’ont rien à envier aux combos non étiquetés « Made In France». Au contraire, il y a fort à parier que si les diffusions et les promotions de notre terroir étaient moins frileuses, bon nombre d’entre eux deviendraient des pointures internationales ! Absurdity, malgré un léger soupçon de redondance naissant, pourrait prétendre à accéder à cette stature, Indubitablement ! L’évolution a du bon…

…Here comes The D:/evolution…

 

Myspace : http://www.myspace.com/absurditymusic

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green