Communication de nos partenaires

Abigor – Supreme Immortal Art

Le 6 novembre 2013 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


P.K. : guitare, clavier
T.T. : guitare, batterie
Silenius : chant

Style:

Black Metal

Date de sortie:

17 Février 1998

Label:

Napalm Records

Note du Soilchroniqueur (Arno) : 8,5/10

Le voilà mon premier contact avec Abigor, le plus marquant. En 1998, je n’avais jamais écouté une musique ressemblant de près ou de loin à ce qui est présent sur Supreme Immortal Art, le bien nommé. J’ai mis du temps à m’y faire, rebuté au début par ces sonorités étonnamment limpides, ces ambiances guerrières nous plongeant au cœur du combat, à l’instar du titre éponyme ou les hurlements croisent le fer avec les glaives. Et pourtant, au fil des écoutes attentives, presque studieuses, cet album révèle tout son mysticisme noir, une incroyable profondeur stylistique qui fait passer une bonne moitié de la scène Black pour de laborieux apprentis.
J’ai du mal à croire que Silenius fut éjecté pour son incapacité à écrire des lignes vocales car sa prestation est ici parfaite. Il a ce type de voix grasse qui croasse et confère à Supreme Immortal Art une touche unique, contrebalançant par l’agression la peut-être trop grande recherche symphonique de cet album, dont la dextérité en ferait presque du progressif. C’est sûr que lorsqu’on écoute les atmosphères développées par Abigor, on ne peut que trouver à redire (pour ma part) sur ce que proposent en général les autres groupes à claviers. Encore une fois, P.K. compose des orchestrations splendides (« Eclipse My Heart, Crown Me King ») dont lui seul a le secret, accordant également une place bien plus importante aux mélodies. À ce titre, le travail des guitares ferait pisser dans son froc n’importe quel mélomane en herbe et le seul point noir de Supreme Immortal Art est peut-être sa production un peu trop brouillonne, qui ne met pas suffisamment en évidence les éléments saillants des compositions. Mais c’est sans doute aussi ce léger défaut qui contribue à la spécificité du disque, à son caractère.
1998, cela ne rajeunit pas, mais ça fait plaisir de voir qu’il y a encore des disques qui transcendent le temps et les modes, dont la beauté est inaltérable. Plus qu’un titre, Supreme Immortal Art est une profession de foi.

Tracklist :
1 : Satan In Me
2 : Supreme Immortal Art
3 : Soil Of Souls
4 : Eclipse My Heart, Crown Me King
5 : The Spirit of Venus
6 : Blood and Soil
7 : Magic Glass Monument
8 : Exhausted Remnants

Site officiel : http://www.abigor.at/
Myspace : https://myspace.com/abigorhorde
Facebook : https://www.facebook.com/abigorblackmetal

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green