The wooden Pearls – Strip me loud

Le 2 mai 2019 posté par Bloodybarbie

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7/10

Présumer d’un album qu’il provoquera une érection capillaire ou un hérissement de cheveux est toujours une gageure. C’est même un sujet épileux ! Ça l’est d’autant plus pour du Hair Metal, moins que pour du keupon qui préfèrera rester sur la crête des opinions de vox populi – mais pas trop quand même parce qu’il faut bien vendre des exemplaires de cassettes enregistrées dans la cave du gratteux sur le magnétophone qui trône entre deux packs de Kro. Mais quitte à parler de « garage », autant évoquer le cas de Strip me loud des Wooden Pearls.

Retour en début de page

Endless Floods – Circle the Gold

Le 23 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Le Révérend) : 8,5/10.
Troisième album pour les discrets Bordelais d’Endless Floods, en quatre ans d’existence, c’est pas mal.
A cause de la personnalité d’un de ses membres, Stéphane Miollan, bassiste chez Monarch, le trio – depuis devenu quatuor avec l’ajout d’une seconde guitare avec Jérôme Alban de Year of no Light – est souvent comparé à ce groupe emblématique de la scène bordelaise.






Retour en début de page

Seules les mortes – Seules les mortes

Le 19 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Note du chroniqueur (Gibet) : 7,5/10.
Dans ma chronique de Radio Non-sens de Yuzu !, j’expliquais mon aversion pour ‘’Support your local scene’’ et je maintiens cette rage. Néanmoins, je me dois de rendre honneur à un petit groupe de chez moi qui mériterait grandement d’être plus connu. Le duo marseillais (enfin presque, de la Fare-les oliviers, pour les connaisseurs) Seules les mortes est une petite pousse qui ne demande qu’à grandir. Fait avec les moyens du bord dans la petite salle (très sympa au demeurant) qu’est l’Humus, cet EP éponyme ravira sûrement les fans les plus assidus de la scène post-black française.






Retour en début de page

Skahinall – The West in Hell

Le 18 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 9.5/10
« Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson, alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas. » (Tatanka Yotanka – Sitting Bull, guerrier sioux)
On nous l’apprend à tous au collège et au lycée, l’Histoire est pavée de bonnes intentions… Comme quoi parfois, même […]

Retour en début de page

AqME – Requiem

Le 18 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Jaymz) : 8/10.
Chronique un peu spéciale pour deux raisons : ma première sur Soil Chronicles – merci de m’avoir accepté les amis ! Ensuite car après vingt ans de carrière, huit albums au compteur, AqME nous annonçait la fin de l’aventure il y a quelques mois, nouvelle qui a rendu triste le fan de la première heure que je suis mais que je respecte complètement car il est parfois bon de savoir s’arrêter avant de décliner et de finir une carrière avec des albums insipides.






Retour en début de page

Sale Freux – Trouvère à heures perdues

Le 17 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10.
Sortie initiale : 24/12/2018
Je profite de la réédition vinyle de Trouvère à heures perdues pour dire un mot sur ce dernier et septième album de Sale Freux, formation française de Black Métal qui jouit déjà d’une solide réputation dans et en dehors de nos frontières.






Retour en début de page

Shaârghot – Vol II : The Advent of Shadows

Le 16 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9,5/10.
« Poussé à un tel degré de perfectionnisme, l’esthétisme est une maladie. Je ne tiens pas à m’en guérir. C’est totalement incontrôlable. C’est même devenu un rituel. » (Serge Gainsbourg)
Incontrôlable, le mot est lâché ! Shaârghot, depuis sa formation, ne cesse de nous engluer dans son univers fait d’Industriel, de Punk et d’ultra violence propre à l’univers de Stanley Kubrick et son Orange mécanique qui date déjà de 1971 et se veut toujours… actuel.






Retour en début de page

Mind Whispers – Serpentarius

Le 15 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 6.5/10

Quelle ironie que de se faire appeler Mind Whispers et d’être aussi bruyant… Clairement, le chuchotement n’est pas le maitre-mot du sextuor bretonno-bergeraçois qui propose son nouvel album, intitulé Serpentarius.

L’artwork annonce déjà la couleur, ou plutôt l’absence de couleurs de ce monstre tentaculaire absorbant jusqu’aux planètes, un Cthulhu plus ou moins inspiré de H.R. Giger et bien foutu. La musique du groupe tient cette même teinte, noire et blanche, dans un gros marasme sonore qui évoque les heures lointaines des premiers Dimmu Borgir et Siebenburgen, donc plutôt axées Black Metal mélodiqueet symphonique.






Retour en début de page

Asmodée – Aequilanx

Le 14 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10.
Sortie originale : 06/1997
Les types de Battlesk’rs Productions ont fait très fort en allant retrouver dans les tréfonds de l’underground hexagonal la seule et unique pièce de la discographie d’Asmodée.






Retour en début de page

Wood Peaks – Wood Peaks

Le 14 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 5/10.
Voici un peu de fraîcheur avec un charmant duo normand de Folk.
Wood Peaks est la réunion d’Amandine, pianiste, et du guitariste acoustique Anthony, un duo au parfait accord rien qu’à entendre l’harmonie de leurs voix sur leur premier album éponyme.






Retour en début de page