Madmen sometimes speak the Truth – Glitch

Le 22 janvier 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
La déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 est formelle : les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. C’est l’article premier qui le dit !
Là ou les égalités commencent à ne plus en être, c’est au niveau de la vérité : si parfois les hommes fous la disent, nos politiques, eux, en sont totalement incapables. Il suffit de se brancher sur les chaînes d’information continue pour en être convaincus.

Retour en début de page

Dxvxdxd Sxlf – Of Wolves and Men

Le 17 janvier 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 8/10.
C’est marrant comme la vie nous met sur d’innombrables croisements.
Je discutais avec un ami chanteur dans un groupe de metal (Eltharia, pour le nommer) sur la lourde tâche qui consiste à poser du chant clair sur la majorité des styles de Metal. Les variations de tessitures ainsi que d’étendues vocales font qu’il y a un véritable risque que cela ne fonctionne pas du tout !

Retour en début de page

J.C. Jess – Not ready to rust

Le 15 janvier 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10.
S’il y a une qualité qu’on ne peut pas renier chez Jean-Christophe “J.C. Jess” Lefèvre, c’est bien d’être un amoureux incroyable de toute forme de musique entre le Rock n’ roll, le Hard Rock et le Heavy Metal !

Retour en début de page

Antropofago – Démo

Le 2 janvier 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10.
C’était une sacrée démo que les Français d’Antropofago nous avaient sortie en 2010. Quatre titres de Brutal Death Métal parfaitement maîtrisés, avec une sale ambiance de carnage et de cannibalisme sordide, le tout porté par une assise technique absolument impeccable que je rapprocherais presque du grand Kronos : parfait de bout en bout.

Retour en début de page

Akiavel – Akiavel

Le 28 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9,9/10.
Ha, le sud… Son soleil, ses cigales, ses plages, ses barbecues, son rosé, ses… On s’en tape, en fait ! On ne va garder que le barbecue et le rosé car c’est autour de ces deux incontournables qu’est né Akiavel en région PACA. Les guitaristes Chris et JB ont quitté leur ancienne formation pour divergences musicales et, au lieu de s’en rendre malade, ont décidé de mettre sur pied un nouveau projet. Comme il leur fallait un bassiste, ils ont enivré Jay, actuellement au sein du très grand Scarlean, et l’ont mêlé au projet. Toujours avec la même méthode, ils ont choppé dans leur filet Auré, growleuse chez Indust. Bon, je brode un peu, on ne sait pas si Jay a décuité ou « comment tailler une réputation en une ligne », mais le pourquoi du comment est à chercher ici.

Retour en début de page

Prismeria – Lost individual Thoughts

Le 27 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 8.5/10.
Attention ! Chronique pour crise de la trentaine en cours, ne pas lire ce manuscrit si vous êtes sous Lexomil ou Venlafaxine, si vous traversez des problèmes d’érection liées à une paternité à venir ou révolue, ou si le temps qui passe est un long torrent pour le moins peu tranquille !

Retour en début de page

Death Decline – The thousand Faces of Lies

Le 27 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9,5/10.
Originaire de Dijon, Death Decline voit le jour en 2009. Sera publié un EP en 2013, Bloodstained Redemption, puis un premier album en 2015, Built for Sin.
Cette année voit la sortie de The thousand Faces of Lies, signé chez M&O Music.

Retour en début de page

Fiend – Seeress

Le 24 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Le Reverend) : 9/10.
Dix ans d’existence, trois albums, Agla en 2008, Onerous en 2014 et donc Seeress en 2018, les Parisiens de Fiend ne courent pas forcément vers la gloire et la fortune. Le groupe reste dans cette ombre d’un underground déjà peu visible et en cela, c’est dommage.

Retour en début de page

Les Tambours du Bronx – Weapons of Mass Percussion (W.o.M.P.) ...

Le 24 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Kenpachi) : 9.5/10.
Il est de ces groupes qu’il n’est plus nécessaire de présenter, et les Tambours du Bronx en font partie : tout comme avec leur dernier album ci-présent, il faut aller droit dans le lard. En effet, après avoir joué avec Sepultura, les Tambours du Bronx arrivent cette année avec ce nouvel opus Metal, incluant des guests de haut niveau et qui ne se présentent plus non plus : Reuno de Lofofora, Stéphane Buriez de Loudblast, et Franky Costanza (Ex-Dagoba, actuel Blazing War Machine).

Retour en début de page

Cor Serpentii – Phenomankind

Le 22 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 9/10.
Parlons donc de Cor Serpentii, trio parisien qui sort son album intitulé Phenomankind. Le groupe ne saurait cacher son Dieu et maitre – à penser – tant l’influence marquée du Emperor des débuts se fait ressentir tant dans l’écriture que la technicité ou même le timbre de Frédéric Gervais, également membre du groupe Orakle (et producteur de cet album ainsi que de bien d’autres de Moonreich à In the Woods… au sein des Studios Henosis), franchement voisin de celui d’Ishahn. Là, on est davantage Père Fouettard que Père Noël tant les vilains garnements vont se faire tabasser les oreilles à coups de blasts et de riffs disharmonieux en posant les oreilles sur cette galette et ce avant même l’Épiphanie.

Retour en début de page