Malekhamoves – Malekhamoves

Le 16 mai 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10.
Sortie originelle : 13/01/2013.
Je sais que les labels apprécient que l’on mentionne ce genre de détails, aussi je précise d’emblée que cette réédition du seul EP des Toulousains de Malekhamoves est uniquement disponible au format vinyle et limitée à 299 exemplaires. Les collectionneurs savent donc ce qui leur reste à faire…

Retour en début de page

Skinned – Shadow Syndicate

Le 15 mai 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10.
Alors que les Américains de Skinned sont actifs depuis 1996, je ne les ai découverts qu’en 2015, un pote m’ayant acheté Create Malevolence (2015), quatrième album du groupe, au concert parisien que j’avais hélas manqué.

Retour en début de page

Ackeron – Polarity

Le 14 mai 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10.
Je ne suis définitivement pas suffisamment prudent lorsque je sélectionne mes disques à chroniquer. En effet, j’ai une nouvelle fois fait une confusion : Ackeron n’est pas Acheron.

Retour en début de page

Hampered – Asylum

Le 14 mai 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7/10.
« Et vous, vous vendriez quelque chose de moyen ? » Oui, définitivement, faut que j’arrête de bouffer de la pub… Non que je sois atteint par l’envie irrépressible d’acheter de la lotion Camilia, par exemple, mais que je suis une éponge à slogans. Et en plus, ça me permet d’introduire ma chronique d’Asylum, l’album d’Hampered.

Retour en début de page

DSM – DSM

Le 13 mai 2018 posté par Bloodybarbie

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar):7/10

Faire du bruit sans être du bruit.

On aurait pu résumer ainsi la chronique de l’album DSM (Delicate Sound Of Murder). Groupe de Death de Haute Marne formé en 2011 et ayant sorti en 2016 leur premier album autoproduit (distribué maintenant ) par les très bons M&O Music.

Retour en début de page

The Dawn Razor – Renaissances

Le 10 mai 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 6/10.
Sublimation (n. f.) : 1. Chimie Passage (d’un corps) de l’état solide à l’état gazeux sans passage par l’état liquide. 2. Psych. Transformation (de pulsions réprouvées) en valeurs socialement reconnues.
Sublime (adj.) : 1. Qui est très haut, dans la hiérarchie des valeurs (morales, esthétiques). Ex : une musique sublime. [Synonymes : admirable, divin] 2. (personne) Qui fait preuve de génie ou d’une vertu exceptionnelle.

Retour en début de page

Red Mourning – Under Punishment’s Tree

Le 6 mai 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 9.5/10.
« Ça sent l’taureau ! » comme dirait l’agent Bullit de retour à Bornsville… Ça sent l’asphalte, ça sent la poussière, « Ça sent la terre, la terre, la Denrée ! Ça sent la terre après la pleue! », ça sent le bayou et le marais… Ô marais, si tu savais… tout le bien que cet album fait.

Retour en début de page

The Witch – Lost at Sea

Le 5 mai 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7/10.
Je pense que mon collègue et confrère Arno (lisez ses chroniques !) ne me contredira pas quand je considère que tout a déjà été fait dans le Thrash, le Death et le Black Metal et qu’il ne reste que peu d’opportunités d’être créatif, y compris en mélangeant tous ces sous-genres. Parlons-en avec Lost at Sea, premier LP du groupe douaisien The Witch.

Retour en début de page

Merrimack – Ashes of Purification

Le 4 mai 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10.
Originairement paru en 2002, le premier album de Merrimack est aujourd’hui réédité par Season of Mist. En soi, cela n’a rien d’extraordinaire mais c’est tout de même l’occasion de (re)découvrir Ashes of Purification, qui reste une très belle pièce de Black Métal français.

Retour en début de page

Beyond the Styx – Stiigma

Le 2 mai 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7/10.
J’aurai mis un bon moment avant de passer à la rédaction de cette chronique de l’album Stiigma de Beyond the Styx tant je ne savais pas trop comment trouver une tournure qui ne fasse pas mésinterpréter mes propos ou les faire passer pour négatifs. Il est temps que je me lance.

Retour en début de page